Brabant wallon Plusieurs faits dans les zones voisines, et au moins un signalé à Nivelles lundi.

Vendredi, via le réseau social Facebook, la zone de police Nivelles-Genappe avait mis les habitants en garde contre les faux agents, faux policiers et autres faux préposés de compagnies d’électricité. En effet, des faits de vols par ruse étaient signalés dans les provinces voisines et il était à craindre, comme lors d’autres vagues de criminalité semblables, que le Lothier et la cité des Aclots soient ensuite touchés à leur tour.

"Pour rappel, les vrais agents des eaux, d’électricité et policiers ont des cartes de légitimation avec photo et numéro de matricule", précise le message de la police locale. "Leur véhicule à l’effigie de la société qui les emploie n’est pas loin et, en général, pour l’eau et l’électricité, ils prennent rendez-vous avant de se présenter. Les policiers ont un ceinturon avec une arme, ou un brassard avec l’insigne de la police lorsqu’ils sont en civil."

Dans le doute, si ces critères ne sont pas remplis, il vaut mieux vaut ne pas ouvrir tout de suite et appeler le 101.

Voilà pour la mise en garde. Mais un vol par ruse a tout de même été signalé lundi sur le territoire de Nivelles, et il n’est pas question cette fois de faux agents. Ce n’est pas sur une certaine crédulité que les malfrats ont joué, mais carrément sur le sens de la solidarité des citoyens.

C’est encore la police qui le raconte sur Facebook, publiquement, pour éviter d’autres faits. En réalité, ce sont deux dames qui ont sonné à une porte chez une personne âgée, en expliquant que l’une d’entre elle était enceinte et qu’elle était en train de faire un malaise. Dans ces conditions, on ne connaît pas grand monde qui aurait refusé son aide…

Sauf qu’une fois à l’intérieur, dès que l’occupant des lieux a eu le dos tourné, les dames en question font main basse sur tous les objets qu’elles trouvent intéressants puis s’éclipsent sans rien dire.

"Nous vous demandons de faire preuve de méfiance quand des inconnus se présentent à votre porte, récapitulent les policiers. Faites mine d’appeler une ambulance, ces personnes fuiront. Et si tel est le cas, appelez le 101 afin que nous puissions les intercepter au plus vite ."