Brabant wallon Les autorités communales ont décidé d’augmenter les taxes. Une décision que déplore l’opposition "Ittre Citoyen".

Mardi soir, lors du conseil communal, Christian Fayt, le bourgmestre ittrois, a été contraint d’annoncer une hausse des taxes à Ittre pour 2020. L’IPP passe donc de 6,5 % à 7,9 %. "On a tourné le problème dans tous les sens pour savoir comment on pouvait s’en sortir mais on n’avait pas le choix", commente le maïeur.

Il faut dire que les finances communales ont pris un coup avec la faillite de Virginal Papers alors que l’avenir de NLMK est encore entre parenthèses. "Il ne faut pas oublier non plus le coup de pouce que nous avons donné à NLMK au moment des négociations entre les patrons et les travailleurs. C’est une perte importante et la grande majorité de la population s’en rend compte. Nous avons une commune de qualité qui propose beaucoup de services. Il faut savoir ce que l’on veut. Il faut bien se dire qu’aucun mandataire communal n’est heureux d’augmenter les taxes. Nous avons pris nos responsabilités et de toute manière, peu importe l’équipe qui aurait été à la tête de la commune, cette augmentation était inévitable."

Un avis que ne partage pas "Ittre Citoyen", dans l’opposition. "Cette augmentation est précipitée et bien trop importante, note Hélène de Schoutheete, ancienne échevine des Finances. Une étude du CRAC a donné des pistes à explorer, mais elles ne sont même pas exploitées à commencer par un budget vérité au plus juste. On peut également diminuer les dépenses en sous-traitant des services."

Pour IC, il y avait moyen d’éviter cette forte augmentation. "Pour un ménage moyen où les deux personnes travaillent, cela représente un impôt supplémentaire que l’on peut estimer entre 170 et 220 euros ! Augmenter l’IPP, c’est une solution de facilité alors que d’autres pistes auraient pu être explorées", conclut Ferdinand Jolly, l’ancien maïeur.