Pacte dénonce lui aussi la décision prise par la majorité ittroise.

Lors du dernier conseil communal, la majorité décidait d’augmenter les taxes pour les Ittrois "car nous n’avions d’autre choix. Nous avons retourné le problème dans tous les sens et c’était la seule solution. D’ailleurs, si un autre parti avait été au pouvoir, il aurait aussi été obligé de le faire", expliquait il y a quelques jours Christian Fayt, le maïeur.

Une décision critiquée par le groupe IC qui est rejoint par l’autre groupe placé dans l’opposition : Pacte. "C’est une solution inadaptée, déplorent Pol Perniaux et Luc Schoukens. Faut-il augmenter les taxes sur le revenu du travail ? Ou augmenter le précompte immobilier ? La réponse est délicate. Celle de la majorité est simpliste : augmenter l’IPP (impôt des personnes physiques) et ne pas toucher au PI (précompte immobilier). Pourquoi pas le PI ? Pour épargner NLMK d’après la majorité. C’est important en effet. Mais les fins de mois des Ittrois aussi."

Et au-delà de cette décision qui deviendra une réalité pour les Ittrois à partir du mois de janvier 2020, Pacte propose quelques pistes pour utiliser cet argent qui rentrera dans les poches de la commune. "Nous pensons qu’il faut aussi oser investir. Il faut investir dans le développement durable. Un bon investissement fera non seulement du bien à notre bonne vieille terre qui en a un besoin urgent mais aussi aux caisses communales également bientôt dans le rouge. Un bon investissement contribuera à diminuer nos dépenses et à augmenter nos recettes", concluent les deux élus du groupe.

Depuis les bancs de l’opposition, Pacte réclame de l’imagination et de l’audace de la part de la majorité en place pour faire face à cette situation compliquée. "La solution aux problèmes locaux et mondiaux passe par là. C’est notre conviction."