Cet été, une enquête publique a été initiée par une société de Feluy, afin d'obtenir un permis pour réaménager l'hôtel de Rifflart d'Ittre, un bâtiment historique du centre de Nivelles.

Le promoteur envisage d'y créer un appart-hôtel de 47 unités avec des salles de réunion, un espace fitness, un autre pour de la petite restauration et des parkings couverts pour 24 véhicules.

Un projet vu plutôt d'un bon œil par la Ville, puisqu'il pourrait dynamiser ce côté de la Grand-Place et éviter que l'immeuble, ancien siège du tribunal de commerce avant qu'il soit revendu par la Régie des bâtiments, se transforme en chancre.

Le voisinage, comme l'ont montré les réactions dans le cadre de l'enquête publique, était beaucoup moins enthousiaste. C'est que certains bâtiments doivent être détruits ou transformés, le complexe hôtelier est tout de même important et le dossier indique que trois arbres remarquables doivent être abattus.

La Commission consultative de l'aménagement du territoire et de la mobilité (CCATM) s'est penchée sur le dossier la semaine dernière et s'est montrée favorable, par 13 voix pour et une seule contre. Elle a toutefois suggéré deux conditions pour un aspect plus vert: le placement d'un écran végétal du côté de la rue Marlet, et la verdurisation d'une terrasse intérieure du même côté du bâtiment.

Le collège communal s'est prononcé lundi soir. Il a remis un avis favorable reprenant ces deux conditions. C'est à présent à la fonctionnaire déléguée de statuer sur le permis, les lieux étant classées Site à réhabiliter (SAR)