Brabant wallon Par trois fois, le collège a refusé les projets proposés par Aspiravi.


Dans sa note de politique générale, la nouvelle majorité chastroise Ecolo/Chastre 20 + a levé un coin de voile sur ses ambitions politiques d’ici 2024. Le collège veut, entre autres, offrir une seconde jeunesse au quartier de la gare, réduire la vitesse sur la N4 et la N273, ouvrir une maison des jeunes et un espace numérique ou bien encore construire un bassin d’orage non loin de l’ONE.

Par ailleurs, la majorité veut aussi rouvrir le dossier éolien. Mais en refusant le projet présenté par Aspiravi qui traîne depuis douze ans. En effet, dès 2007, la société Aspiravi avait comme projet d’implanter dix éoliennes à Chastre, sur le plateau entre Saint-Géry et Cortil. Un dossier recalé. On a ensuite parlé de huit éoliennes. Recalé également. Puis six éoliennes. A trois reprises, le Conseil d’État avait cassé le permis. Bref, plusieurs tours de carrousel… pour rien.

Mais aujourd’hui , la vague verte d’octobre dernier est passée par là. Ce qui semble donner un nouvel élan au collège communal pour en discuter à nouveau. Au grand étonnement de l’opposition, Chastre@avenir. " Nous sommes surpris que la nouvelle majorité emmenée par Chastre 20 + soit favorable au développement de l’éolien à Chastre. Quand on sait le sentiment d’une grande partie de la population face à ce sujet, a-t-elle fait part au dernier conseil communal. Quelles sont les ambitions de la commune ? Quelle est l’implantation choisie ? Nous n’avons aucune précision de Chastre20 +/Ecolo. Si Chastre doit se doter d’un champ éolien, les Chastrois doivent en connaître les modalités ! ", ont-ils conclu. Affaire à suivre…