En 2016, sa stabilité étant trop compromise, les autorités communales ont interdit le passage sur le pont dit "à côté du pont du lapin", qui enjambe la Thines dans la campagne de Monstreux. L’ouvrage d’art est surtout connu des promeneurs et des randonneurs puisqu’il permet de rejoindre le bois du Planti depuis le chemin Hiernoulet, et qu’il est situé sur le sentier de grande randonnée GPR 127.

Depuis, ceux qui respectent les règles et le balisage mis en place pour interdire le passage à partir du pont de l’ancien vicinal devaient faire un détour à pied. Et les autorités communales ont été interpellées régulièrement par les marcheurs, qui voulaient voir la situation rétablie.

Ce sera bientôt chose faite : en décembre dernier, le collège communal a décidé le principe du remplacement du pont. On n’est cependant qu’au stade de l’avant-projet : un bureau d’études spécialisé a été désigné pour réaliser des relevés topographiques et des essais de sols pour rédiger un cahier des charges. Lequel servira de base, par la suite, pour trouver un entrepreneur qui reconstruira le petit ouvrage d’art.

Le collège communal a ajouté à ce dossier celui d’un autre pont à rénover à Bornival : le pont Barbette, lui, avait été endommagé par les importantes crues de la Thines en 2014. Le même bureau d’études se penchera sur sa rénovation.