La fin de l’été sonne l’heure du bilan pour les événements culturels estivaux : direction l’abbaye de Villers-la-Ville où une interprétation de Notre-Dame de Paris s’est tenue les mois de juillet et août.

Du 15 juillet au 30 août, quatre soirs par semaine, le comédien belge Éric De Staercke a conté Notre-Dame de Paris seul en scène devant 180 spectateurs par soir. Une configuration bien différente des autres années : 900 spectateurs par soir, une quinzaine de comédiens, des scènes dans plusieurs endroits de l’abbaye et une équipe de 70 personnes qui travaillent tous les soirs sur le spectacle.

LIRE AUSSI : Pari réussi pour l’opération "Place aux Artistes" en Brabant wallon: près de mille représentations en trois mois

Imaginée pendant le confinement, la pièce s’est vue jouée par un seul acteur puisqu’à cause des mesures en vigueur à l’époque, les acteurs ne pouvaient pas répéter ensemble. De plus, la pièce s’est limitée à un seul endroit,

Mais, bien que le Covid ait forcé les organisateurs à changer leur mode de fonctionnement habituel, Patrick de Longrée se félicite du succès de la pièce : "C’était un risque à prendre, il a fallu se réinventer mais ça a fonctionné : nous avions prévu 20 représentations qui ont été réservées en trois semaines, nous avons donc ajouté 8 représentations supplémentaires, qui sont parties en quatre jours."

D’une moyenne de 20 000 spectateurs durant tout l’été, Notre-Dame de Paris en a rassemblé 5 000. Un chiffre plus que satisfaisant puisque les événements ne pouvant accueillir plus de 200 personnes, la capacité maximale de l’abbaye a été atteinte avec les 180 spectateurs par soir.

"Les spectateurs viennent nous trouver chaque soir en disant qu’on a trouvé la bonne formule, qu’ils sont enchantés par ce qu’ils viennent de voir et qu’ils ont redécouvert un roman de manière décalée", souligne Patrick de Longrée, ravi.

Afin de contenter les milliers de spectateurs déçus de ne pas avoir réussi à acheter des places à temps, en partenariat avec les organisateurs, la RTBF est venue capter le spectacle. Diffusé lundi soir, celui-ci a rassemblé 52 000 téléspectateurs.

Pas de panique pour ceux qui l’ont raté : le programme reste disponible sur Auvio.