Brabant wallon Le Brabant wallon se situe en dessous de la moyenne nationale pour cette campagne estivale

Vous avez soufflé dans le ballon cet été ? Si oui, vous faites partie des 10.581 automobilistes contrôlés par les policiers lors de la grande campagne Bob cet été. Toutes les zones de police de la province ont participé à l’action. Et les chiffres viennent de tomber.

À Ottignies-LLN, les autorités policières se disent satisfaites malgré un bilan au-dessus de la moyenne nationale. "Cette année, 5,84 % des automobilistes ont été contrôlés positifs, précise le commissaire Lagrange. C’est mieux qu’en 2016 (6 %), 2014 (7,9 %) et 2013 (8,6 %). Mais moins bien que l’année 2015 où seuls 5,7 % des usagers étaient positifs à l’alcootest. On diminue d’année en année, mais on s’aperçoit qu’avec 6 %, nous sommes au-dessus de la moyenne fédérale de 3,1 %."

Même son de cloche à l’ouest de notre province, dans les entités de Tubize, Braine-le-Château, Ittre et Rebecq. L’année dernière, 5,34 % des automobilistes ont été contrôlés positifs, contre 7,67 % cet été.

Dans la zone La Mazerine (Rixensart, Lasne et La Hulpe), malgré les 1.227 contrôles réalisés, les équipes de police n’ont pas pu déployer les grands moyens pour cette dernière campagne Bob. "Nous avions moins de personnel et nous avons donc un peu moins contrôlé par rapport aux autres années, indiquent les responsables de la zone de police. Chez nous, on voit clairement qu’il existe une corrélation entre la conduite sous influence et les accidents le week-end. Durant la campagne, on a dénombré cinq accidents avec des lésions corporelles pour les victimes. Tous ont eu lieu le week-end et tous les chauffeurs impliqués dans ces accidents conduisaient avec un taux d’alcoolémie bien supérieur à la norme. "

Dans la cité des Aclots, seuls 15 automobilistes sur 332 étaient positifs à l’alcool. "Ce qui correspond à près d’un automobiliste sur 20 ! Si le bilan semble être meilleur que d’habitude, l’objectif zéro n’a toujours pas été atteint. Mais attention, la fin de la campagne BOB ne signifie pas l’arrêt des contrôles en matière d’alcoolémie. Notre pool roulage continuera d’organiser des contrôles aléatoires !" indiquent les policiers nivellois.

On notera toutefois d’importantes disparités entre les zones. Là où 1,2 % des automobilistes contrôlés à Waterloo étaient sous influence, ils étaient 7,67 % dans l’Ouest. Des écarts importants qui s’expliquent notamment parce que certaines zones ont davantage ciblé des horaires à risques alors que d’autres contrôlaient à tout moment de la journée.