Regus a ouvert gratuitement ses bureaux durant le blocus… et c’est très apprécié.

Depuis quelques années, le groupe Regus profite de la moindre affluence en période de fête dans ses espaces de coworking pour faire une proposition alléchante aux étudiants en blocus : ils peuvent venir gratuitement étudier au calme dans ces locaux de travail où ils bénéficient d’un réseau wi-fi, un environnement calme, des prises électriques et même… le café, le thé et la soupe gratuite.

Une offre qui ne se refuse pas pour ceux qui ont tendance à se laisser distraire lorsqu’ils sont chez eux ou seul dans leur kot. Hier, ils étaient d’ailleurs une trentaine à plancher sur leurs cours, au rez-de-chaussée d’un immeuble du boulevard de France, à Braine-l’Alleud.

Une affluence telle qu’en plus des bureaux prévus pour le coworking, les responsables ont ouvert pour les étudiants une salle qui, habituellement, sert de local de réunion.

Margaux Verly, qui fait des études d’assistance sociale, avait filé le tuyau à son amie Danaé Brabant, étudiante en philologie romane. "On se connaît depuis des années et étudier ensemble, c’est plus motivant, expliquaient-elles, lors d’un bref temps de pause. Et venir ici aide à rester plus concentrée : à la maison, il y a le téléphone, la famille qui fait des propositions de sortie… Ici, tout le monde travaille et si on est distraite, on se sent un peu coupable !"

Avec une trentaine d’étudiants tout autour, évidemment, il y a parfois un peu de bruit, du passage de temps à autre. Certains ont des casques, des écouteurs avec de la musique douce… "De toute façon, chez moi, c’est pire : j’ai testé le 25 décembre et c’était une catastrophe, rigole une des jeunes filles. J’ai étudié vingt pages sur la journée, au lieu d’une quarantaine !"

V.F.