MOLENBEEK-ST-JEAN

La place de la Minoterie, à Molenbeek, véritable repaire pour les voleurs, décourage les habitants

CAMBRIOLAGES “Nous avons été cambriolés deux fois en dix jours” , soupirent Jessica et Alain, 30 ans, du fond de leur petite maison de la rue Haubrechts, à Molenbeek.

Située aux abords du quartier Saint-Jean-Baptiste, non loin du canal, leur habitation semble devenue depuis quelques semaines la cible des petits voleurs du quartier. Leurs voisins ne sont pas épargnés : David et Daphné, 38 ans, sont régulièrement amenés à renforcer la sécurité de leur maison pour parer aux cambriolages.

“La première fois, c’était il y a deux semaines. C’était le matin, on dormait à l’étage” , raconte Jessica, encore secouée. “Vers 11 h, Alain descend et hurle : la porte de la cuisine était ouverte, mon sac à main avait été retourné dans la rue… Ils ont volé 100 € dans le portefeuille d’Alain ainsi que son permis de conduire et un appareil photo numérique neuf. Et ils sont montés à l’étage, à côté de notre chambre, pour voler 6 € ! Ils n’ont peur de rien.”

Pour Jessica, cela ne fait aucun doute : ces voleurs ont besoin d’argent, et vite. “Ils sont peut-être drogués. J’ai vu plusieurs fois des jeunes fumer des substances dans du papier alu. Notre rue était anciennement une impasse et a longtemps servi de repaire pour les toxicomanes.”

Il était 21 h, dimanche, quand la jeune femme a à nouveau découvert qu’on avait cambriolé sa maison. Pour la seconde fois en dix jours, c’est la désolation. “Ils ont forcé la fenêtre du salon, il y avait des éclats de bois partout. Tout était cette fois sens dessus-dessous. Ils ont volé nos deux ordinateurs. J’ai eu très peur qu’ils soient encore à l’étage mais ils avaient en fait déjà quitté les lieux.

Pour le couple, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase : ils déménagent. “Je sens qu’ils surveillent nos allers et venues, qu’ils savent quand on est là ou pas.”

Du côté de la police, on s’étonne : les nuisances rapportées du côté de la Minoterie concernent rarement des cambriolages, plutôt des vols dans les voitures, rien de plus. “On nous signale la présence de bandes de jeunes sur la place. On a installé une caméra de surveillance pour l’effet de dissuasion” , indique la police locale.



© La Dernière Heure 2010