Les tentes ont fleuri sur un terrain sécurisé par les scouts

FESTIVAL Lancée l’an dernier, la formule du camping de l’Inc’Rock BW festival a été réitérée ce week-end avec un franc succès à la clef. Il faut dire que ne pas devoir rentrer chez soi après les derniers concerts de la journée (de la nuit, plutôt), c’est plus pratique et plus sympa pour les jeunes… et plus rassurant pour les parents.

Sur un terrain jouxtant immédiatement les deux scènes, ils sont environ 400 à avoir déboursé 2 € pour profiter de l’aubaine. “Pour nous qui venons de Bruxelles, le camping était la solution idéale”, expliquent Samïa et Leslie tout en ouvrant leur paquetage, samedi en fin d’après-midi. “C’est plus facile. Surtout quand on dispose d’une tente qui se monte toute seule. Contrairement aux matelas, qu’il faudra gonfler à la bouche. Le reste du matériel nécessaire ? Des Kellog’s, du lait et… à boire.”

À quelques mères de là, François, Justin et Dries la jouent plus cool : ils sont là depuis la veille, même s’ils attendent surtout la journée hip-hop de dimanche. “Mais nous sommes venus dès le premier jour parce que c’est vraiment pas cher et aussi pour profiter de l’ambiance. Notamment la nuit passée où ça a chanté jusqu’à 5 h du mat’... Un bémol ? Les douches n’étaient accessibles que jusqu’à 10 h. Mais à ce moment-là, on dort encore.”



© La Dernière Heure 2010