BRUXELLES

La moitié des magasins clos suite aux futures fermetures. D’autres pourraient suivre

SOCIAL Ça ne va pas être facile de faire ses achats dans un hyper ou supermarché de la chaîne Carrefour de la Région bruxelloise durant les prochains jours. Hier, plusieurs magasins ont en effet fermé leurs portes, le personnel débrayant en solidarité avec les travailleurs qui payeront le vaste plan de restructuration annoncé cette semaine par la direction.

“Tous les hypermarchés sur la Région bruxelloise sont fermés, à l’exception de celui d’Auderghem, où le personnel est encore en assemblée générale” , indiquait hier matin à l’agence Belga Valérie Vanwalleghem, permanente pour le Setca. “Quant aux supermarchés, plus de la moitié sont fermés”, a-t-elle ajouté, citant notamment les magasins de Berchem-Sainte-Agathe, Crainhem, Drogenbos, Evere, Strombeek, Jette, Leeuw-Saint-Pierre, les Halles (De Brouckère), Tomberg, Bruselia et City 2.

L’hypermarché d’Auderghem était encore ouvert à la clientèle hier, une partie seulement du personnel ayant cessé le travail.

Le Setca prédisait par ailleurs d’autres fermetures à Bruxelles, en fonction des décisions des nombreuses assemblées organisées sur les différents sites de Carrefour.

Pour rappel, aucun carrefour du territoire bruxellois ne compte parmi les 21 fermetures annoncées par la direction mardi. Par contre, notons que plusieurs magasins de la capitale sont sur la liste des supermarchés “structurellement déficitaires depuis 2005” présentée par la direction. Il s’agit des sites de De Brouckère (Halle), Mettewie à Molenbeek, Brusilia à Schaerbeek, Tomberg à Woluwe-Saint-Lambert et Vanderkindere à Uccle. Celui de Tomberg est cité comme potentiellement franchisable.



© La Dernière Heure 2010