La phase 1B de la vaccination commence lundi en Wallonie. Elle concerne les personnes âgées de 65 ans et plus, les personnes exerçant des fonctions dites "essentielles", les personnes porteuses d’une maladie âgées de 45 à 64 ans. Dans le Brabant wallon, cette vaccination du grand public se déroulera dans cinq centres. Le centre majeur de la province est organisé au PAMexpo de Court-Saint-Étienne, qui comptera huit lignes. Quatre centres de proximité, avec chacun deux lignes, sont aménagés dans la salle VIP du stade Leburton de Tubize, au stade Gaston Reiff de Braine-l’Alleud, à La Sucrerie de Wavre et au centre PerweX, à Perwez.

Si la société événementielle chargée de la logistique des centres s’est engagée à ce qu’ils soient tous opérationnels pour vendredi en vue d’une ouverture lundi, tous n’ouvriront pas le 15 mars. Nous l’avions déjà évoqué, le recrutement du personnel soignant n’est pas chose aisée vu l’investissement que demande la vaccination et certains centres n’ont pas encore trouvé suffisamment de personnel. Le centre majeur de Court-Saint-Étienne ouvrira lundi avec seulement deux lignes sur les huit ; le centre de Braine-l’Alleud ouvrira aussi lundi mais à 20 % de ses capacités, à 40 % le lendemain, etc. ; celui de Wavre qui se cherche encore un directeur médical n’ouvrira que dans le courant de la semaine ; idem à Tubize ; tandis que le centre de Perwez ouvrira lundi mais à 20 % de ses capacités.

Ces ouvertures retardées et décalages ne sont pas propres qu’au Brabant wallon et ne sont pas contraires à la stratégie dictée par la Région wallonne. "Les centres de vaccination vont ouvrir progressivement, dans toute la Wallonie, confirme Lara Kotlar, porte-parole de l’AViQ (l’Agence wallonne pour une vie de qualité). Ils ouvrent dès qu’ils sont prêts à ouvrir et montent en puissance pour une vaccination optimum la semaine d’après. On est dans les clous, tout le monde n’a de toute façon pas reçu sa convocation."

Vous êtes dans la tranche de la population visée par cette nouvelle phase de vaccination et vous n'avez pas reçu de convocation ? Pas d'inquiétude, "les convocations ne partent pas en même temps, elles sont générées en fonction des places et des vaccins disponibles", explique la porte-parole. Un numéro vert sera mis en place pour répondre aux interrogations de la population. 

Une partie de la population a par ailleurs déjà pu se faire vacciner dans les centres majeurs qui servent au personnel soignant de première ligne, à Ronquières et à Bierset par exemple, vu que des créneaux horaires et des doses étaient disponibles. À partir de la semaine prochaine, les personnes qui seront invitées par courrier pourront choisir le centre le plus proche de chez eux.