LEEUW-SAINT-PIERRE

Pas moins de 3 chantiers de la Région flamande perturbent l’entrée au sud de Bruxelles

MOBILITÉ C’est un vrai défi auquel sont confrontés tous les matins les habitants de la périphérie bruxelloise, notamment ceux qui cherchent à joindre la capitale par ses axes de pénétration dans le sud de Bruxelles.

On savait Drogenbos quotidiennement congestionnée sous le trafic de transit, entre les sorties de l’E 19 et la rue de Stalle prolongée même si les feux ont, depuis, pu être réglés. Le tram, qui ne circule pas en site propre, rend également la situation difficile. Elle s’est pourtant encore empirée. En cause, trois chantiers commandés par la Région flamande à Leeuw-Saint-Pierre.

Le premier concerne principalement le réaménagement du rond-point aux abords du Makro pour faciliter l’accès à la chaussée de Ruisbroeck. Il devrait être terminé au printemps prochain. Les déviations, prévues sur la chaussée de Mons, perturbent la fluidité du trafic depuis trois mois.

Le second chantier concerne l’installation d’un collecteur d’égout au Vlezenbeek, à Sint-Pieters-Leeuw, Post weg et Domstraat. Ces travaux ne prendront fin qu’en juin 2010. Le troisième, qui a lieu à la fois sur Beersel, Hal et Sint-Pieters-Leeuw, perturbe fortement l’accès au Ring Ouest et vers Bruxelles mais il devrait normalement prendre fin cette semaine.

“Quand on vient du village de Leeuw-Saint-Pierre, on peut rester coincé sous le tunnel de la gare de Ruisbroek pendant plusieurs heures. Moi, personnellement, je l’évite” , confirme Jean Cornand (UF), conseiller communal à Leeuw-Saint-Pierre.

Une situation pratiquement ingérable pour les navetteurs en provenance de Ruisbroek, Leeuw-Saint-Pierre et Hal.



© La Dernière Heure 2009