Brabant wallon

Le projet prévoit la création d'une résidence-services pour seniors et d'un centre de jour pour adultes handicapés mentaux

Ce n’est encore qu’un terrain vague au cœur d’un quartier calme mais, d’ici deux ans, il devrait y avoir beaucoup plus d’animation dans le quartier Boischamp à Chastre.

À côté du modeste terrain de foot, les habitants pourront venir acheter des légumes et échanger avec leurs nouveaux voisins qui les cultivent. Des personnes handicapées et des seniors qui se mélangeront dans les futures installations de la fondation Jardin’âges.

Le centre de jour pour 15 personnes déficientes mentales et la résidence-services de 30 appartements pour personnes âgées devraient ouvrir leurs portes le 25 novembre 2019. “Parce qu’à la Sainte-Catherine les projets prennent racines” expliquent avec humour Jean-Louis Jadoulle et Jacques Darcheville, à l’origine du projet.

Tous les deux parents d’un enfant handicapé, ils ont semé les premières graines de Jardin’âges en 2009 et savourent aujourd’hui la concrétisation de leur pari.

Motivés par le manque de place d’accueil pour personnes handicapées et âgées en Brabant Wallon, les deux papas ont décidé de prendre les choses mains. “Parce qu’être citoyen ce n’est pas d’attendre toujours les pouvoirs publics”, répondent-ils quand on leur demande s’ils ne se sont pas sentis seuls.

Dans des locaux voulus à taille humaine, les personnes souffrant d’une déficience mentale seront chargées d’entretenir les cultures mais aussi de participer à la vie de leurs aînés à travers des activités d’hôtellerie. De quoi leur permettre de s’intégrer professionnellement et socialement puisque le site, situé en plein cœur de la commune, leur offrira à la fois un échange avec la population du quartier mais aussi une autonomie. Banques, administrations, commerces et transports sont en effet accessibles en quelques minutes de marche aux futurs résidents.

Pour remplir les caisses, Jardin’âges peut compter sur le soutien de la commune de Chastre et de la société de logements de service public Notre Maison qui a investi dans le projet et sera propriétaire de la résidence de services pendant un demi-siècle minimum.

La fondation, dont la base de sympathisants ne cesse d’augmenter depuis ses débuts, a aussi remporté plusieurs prix et enregistre des dons pour mener à bien ses projets. L’ASBL Les amis de Jardin’âges est d’ailleurs en pleine campagne d’émission d’obligations à 5 ans (250€) ou à 10 ans (1.000€) jusqu’au 14 novembre.

Le week-end des 26 et 27 novembre, elle organisera aussi une séance d’information lors de la journée de l’arbre à la maison communale et plantera les premiers arbres avec tous ceux qui désirent soutenir le projet.