Chaude ambiance au conseil communal...

Nous avons évoqué la semaine dernière le projet du collège communal de Genappe, appuyé par les techniciens et les ingénieurs de RenoWatt : les bâtiments de l’Espace 2000 vont être rénovés au niveau énergétique, notamment avec une isolation posée par l’extérieur et le remplacement des châssis. Un réseau de chaleur devrait également assurer d’importantes économies, tout en fournissant un moyen plus durable de chauffer les bâtiments.

Au conseil communal, un ingénieur de RenoWatt a détaillé le projet, et l’architecte qui dirige cet organisme rattaché à la Région wallonne a apporté diverses explications. Mais avant même l’exposé, un citoyen non élu sur la liste Ecolo en 2018 a hué le projet depuis les bancs du public, provoquant un échange plutôt tendu avec le bourgmestre Gérard Couronné.

Autour de la table du conseil ensuite, les mandataires verts se sont félicité que le collège prenne conscience des enjeux énergétiques, avant de remettre en cause l’approche de la majorité.

"Vous proposez un plan d’action qui revient à isoler ces bâtiments, ont-ils détaillé. Bien sûr, les membres de notre formation ainsi que certains habitants qui ont étudié les solutions à apporter à ce gouffre énergétique y avaient pensé. Mais après réflexion, la conclusion qu’ils ont souvent exprimée est que ces bâtiments, ayant largement fait leur temps, devaient être abattus au profit de bâtiments modernes, passifs et donc durables."

Et de demander le report de l’examen du dossier pour ne pas agir dans la précipitation, et parce que "peu de personnes dans la commune" ont été consultées. Ecolo a suggéré un plan complet, avec réinstallation de certains services communaux dans le centre-ville pour reconstruire l’Espace 2000.

Financièrement irréaliste, a répondu en substance la majorité, rejetant lors d’un vote la proposition des verts. Non sans réaction - "Staline n’est pas mort !" - du citoyen qui s’était déjà manifesté auparavant dans le public…

"Je vais dresser P-V, je vous le dis officiellement", lui a annoncé le maïeur.

Le projet élaboré par le collège et RenoWatt a été approuvé par la majorité. Les mandataires Ecolo ont voté non et Tiffany Fevery (PluS) a opté pour l’abstention.