Le projet “ville 30” du collège communal d’Ottignies-Louvain-la-Neuve se poursuit. En septembre, il avait décidé de mettre l’hypercentre d’Ottignies en zone 30 et de limiter les boulevards de Lauzelle et Baudouin Ier à 50 km/h pendant une période de six mois.

De nouvelles voiries de l’entité deviendront prochainement de nouvelles zones 30 dans les quartiers La Croix, Tiernat, Blanc-Ry, Stimont et Bauloy. “L’objectif de la commune est d’arriver à couvrir le plus de zones en agglomération d’ici 2/3 ans”, a expliqué l’échevin de la Mobilité, David Da Camâra Gomes, lors du dernier conseil communal.

Suite aux remarques de l’opposition concernant la récente réglementation bruxelloise qui a fait de la capitale une zone 30, l’échevin a réagi en expliquant qu’à OLLN ces zones doivent rester cohérentes et se situer dans les endroits où l’agglomération est suffisante. “Il faut assez d’habitats pour que la zone 30 soit efficace. On tient aussi compte du danger du Code de la route”, a-t-il répondu.

Le service mobilité travaille également sur la signalétique de ces voiries qui devront être aménagées, soit par l’installation de bollards verts, de balises auto-relevante, ou encore de bacs à fleurs. L’échevin a aussi évoqué l’installation de radars préventifs, sans mentionner sa vitesse à l’automobiliste, pour pouvoir connaître les habitudes de ceux-ci. Ce radar ne sera pas punitif.

Quant aux voiries qu’il est impossible de passer en zone 30, l’échevin pense les adapter, avec des chicanes ou des arbres, pour apaiser la route. “Nous allons nous concentrer sur les zones où il y a le plus de danger pour les modes actifs”, a-t-il ajouté. Un courrier sera envoyé aux riverains pour leur expliquer cette modification de vitesses, ainsi que ses avantages et inconvénients.