Brabant wallon Le conseil de police est revenu sur un incident qui a eu lieu dans la nuit du 8 au 9 juin.


Nous l’avons relaté dans ces colonnes : dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 juin, alors que les policiers de Nivelles avaient établi un barrage routier pour procéder à des contrôles, un véhicule a forcé le passage. Pris en chasse, le conducteur a continué à accélérer et sa voiture s’est encastrée dans la façade d’une maison sur le territoire de Braine-l’Alleud.

Lors du conseil de police de cette semaine, Germain Dalne a demandé quelles suites seront données, et si des dispositions supplémentaires auraient pu être prises pour éviter cela. Le commissaire divisionnaire Pascal Neyman a d’abord précisé que sans s’appuyer sur des chiffres précis, il avait l’impression que le nombre de courses-poursuites dans la zone a tendance à se multiplier, et ce phénomène n’est sans doute pas étranger à la présence de bandes organisées spécialisées dans le vol de et dans voiture. "Nous en tenons compte, avec la mise en place de dispositifs ‘coupe retraite’ en même temps que les barrages routiers, et la présence d’un effectif renforcé sur place", a indiqué le chef de zone.

Pour le cas particulier du barrage forcé le week-end dernier, les faits se sont déroulés vers 2 h 40 et les motards de la douane, qui participaient à l’opération, ont pris en chasse le véhicule qui est passé à travers le dispositif et s’est écrasé contre une façade après un petit tour sur l’E19 et le R0. Le chauffeur sous l’influence d’alcool et de stupéfiants… a été relâché le lendemain.

Mais deux minutes après les premiers faits, un deuxième véhicule a forcé le barrage en mettant la vie des policiers en danger, et il n’y avait plus d’agents disponibles pour le poursuivre.