NIVELLES

Une peine de 36 mois requise après le drame du Levinstone il y a 5 mois

CORRECTIONNELLE Le 11 octobre dernier, vers 3 h 20 du matin, la police de Nivelles a été appelée au café Le Levinstone, rue Levêque, suite à un tapage nocturne.

Sur place, devant les policiers, le compagnon de la tenancière a demandé à tout le monde de sortir. Mais un homme a confié aux policiers qu’en réalité, tout le monde allait revenir cinq minutes plus tard… À 3 h 58, la patrouille a été rappelée, cette fois parce qu’une personne était couchée sur le trottoir.

Le mari de la tenancière a dit qu’il avait fait une chute. En réalité, il lui avait assené un coup de poing. La victime est tombée, et l’arrière de son crâne a violemment heurté le trottoir. Transporté à l’hôpital, Roger Heymans est décédé quelques jours plus tard.

Interpellé, Yann Bouvy a mis un certain temps à reconnaître qu’il avait frappé. Hier devant le tribunal correctionnel où il comparaissait détenu, le Nivellois s’est dit sincèrement désolé. “C’était involontaire , a-t-il affirmé. J’y pense chaque jour. Ma punition, ce n’est pas la prison, c’est de savoir que j’ai causé le décès d’un homme.”

Le ministère public convient que le décès est involontaire, mais les conséquences dramatiques du coup de poing sont là. Le substitut Rezette a requis une peine de 36 mois, dont 24 mois d’emprisonnement ferme. Du côté de la défense, on invoque le contexte particulier d’une nuit arrosée et d’un seul coup pour demander une peine clémente. Jugement le 11 mars.



© La Dernière Heure 2010