Scrutin provincial : Le MR, en recul, reste en tête

L'ensemble des , le MR resterait en tête avec 38,27 % (-4,17 % par rapport à 2012) des suffrages, devant Ecolo avec 23,59 % (+7,30 %) et le PS (14,24 %, -3,09 %). Le CDH serait le 4e parti avec 8,88 % des voix (-3,38 %). Ecolo deviendrait le deuxième parti de la province. Mais une reconduction de la coallition MR-PS resterait au programme.

Beauvechain : Carole Ghiot, future bourgmestre

Avec 14 sièges, Beauvechain Ensemble remporte les élections 2018. Ecolo gagne un siège avec (trois sièges) mais perd Siska Gaeremeyn. Derrière, Eric Evrard, candidat unique Nena fait 530 voix et… 11%! Un score exceptionnel qui le place mieux que l’IC de Claude Snaps! Beauvechain Ensemble récolte 60,2% (contre 70% aux dernières élections). Les voix de préférence donnent Carole Ghiot largement en tête 1396 voix contre 724 pour Brigitte Wiaux. Reste à voir maintenant qui seront désignés échevins… Aux voix de préférences, on retrouve dans l’ordre derrière Carole Ghiot, Brigitte Wiaux, Isabelle Deserf, Benjamin Goes et Lionel Rouget

Braine-l'Alleud : Scourneau en tête

Après 11 bureaux dépouillés sur 13, la liste du bourgmestre Vincent Scourneau, sans les socialistes, conserverait sa majorité absolue avec 18 sièges (46,34 %). Derrière, les autres partis se partagent les miettes. Ecolo deviendrait le 2e parti avec 18,27 % des voix (6 sièges) devant les Intérêts Brainois d'Olivier Vanham et ses 17,69 % des voix (six sièges également). Le PS obtiendrait deux sièges contre un pour Défi.

Braine-le-Château: Alain Fauconnier reste bourgmestre avec la majorité absolue (RESULTATS COMPLETS)

Ce n'est pas une surprise mais c'est désormais officiel: le Renouveau Brainois reste à la tête de la commune. Avec 64,24% des voix, il n'y a pas vraiment eu de match. Seul autre parti présent à ces élections communales à Braine-le-Château, Ecolo 35,76% des votes. Alain Fauconnier, l'actuel bourgmestre, rempile donc pour six ans à la tête de la commune, lui qui a obtenu 1.320 votes de préférence.

Chastre : Thierry Champagne à un cheveux d'être bourgmestre (RESULTATS COMPLETS)

Après le dépouillement, les trois partis se sont retrouvés au coude à coude : Chastre 20+ (34,18%), Chastre@Avenir (34,30%) et Ecolo (31,52%). Un accord pré-électoral a été signé entre Chastre 20+ et Ecolo. Il sera soumi ce lundi soir aux locales pour obtenir l'aval et le feu vert. Thierry Champagne succéderait donc à Claude Jossart.

Chaumont-Gistoux : la liste Arc gagne. Ecolo décidera de la future majorité (RESULTATS COMPLETS)

A Chaumont-Gistoux, les votes ont tous été dépouillés. La liste ARC, emmenée par le bourgmestre sortant Luc Decorte, a obtenu 39,24% des suffrages devant la liste Villages (36,02%) conduite par Philippe Barras et Ecolo (24,74%), a-t-on appris à l'issue du dépouillement de l'ensemble des bulletins. Le bourgmestre Luc Decorte et sa liste Arc (43,75 % des voix en 2012) perdent donc leur majorité absolue en termes de sièges. Arc obtiendrait 8 sièges, Villages 8 et Ecolo 5. Sauf une alliance suprise entre Arc et Villages, c'est donc Ecolo qui décidera de la future majorité. Pour rappel, Ecolo a des exigences bien précises notamment en terme environnementales, et surtout, souhaite une vraie représentativité au prochain collège. Un groupe de négociation se mettra en place chez Ecolo. Une décision pourrait déjà tomber ce soir.

Court-Saint-Etienne : Goblet reste le mayeur

Même si sa liste perd quelque pourcents et un siège en moins, la liste du Mayeur emmenée par Michaël Goblet remporte ce scrutin. La Liste du Mayeur récolte 44,94% des voix contre 51,87% en 2012. Derrière on retrouve Ecolo avec 30,08% et gagne deux sièges, Oxygène 9,92% et PluS 10,15%.

Genappe : Un sixième mandat confirmé pour Gérard Couronné

Les résultats sont définitifs dans la cité du Lothier et sans grande surprise, Gérard Couronné est en route pour son sixième mandat. La liste MR, qui avait fait un peu de place sur sa liste aux élus cdH, passe de 16 à 18 sièges et donc renforcer sa majorité absolue. Le bourgmestre décroche son record de voix personnelles avec 2.375 voix et le suivant en terme de voix est l’échevin Vincent Girboux, qui récolte 1165 voix.

Du côté de l’opposition, les Ecolos de #Créons Demain progressent en décrochant cinq sièges alors qu’ils en avaient trois depuis 2102. Les socialistes de PluS, par contre, se tassent: ils n’ont plus qu’un siège et celui n’est pas attribué à la tête de liste mais à la suivante, l’actuelle conseillère communale Tiffany Fevery.

Quant à Jean-François Mitsch, exclu du PS l’an dernier, il reste au conseil puisque son groupe Ensemble obtient un siège.

Grez-Doiceau : Avec Vous devance la bourgmestre

Deux bureaux de vote sont dépouillés. L'Alliance communale emmenée par la bourgmestre Sybille de Coster-Bauchau obtiendrai 31 % des suffrages. La liste d'opposition Avec Vous la devancerait avec 33 %. Ecolo suivrait avec 15 % puis l'Equipe (12,51 %) et Défi (7,51 %)

Hélécine : Pascal Collin succède à Rudi Cloots

Pas de retournement de situation à Hélécine où Pascal Collin succède à Rudi Cloots à la tête de la commune avec 742 voix de préférence. Échevin des travaux, il était son successeur désigné après que Rudi Cloots ait annoncé sa volonté de ne plus de présenter aux élections. La liste Union communale récolte 60% des voix et 8 sièges. « J’améliore mon score personnel et c’est une grande satisfaction et un superbe défi », a commenté le nouveau maïeur. « Je dédie cette victoire à Rudi Cloots, qui est un peu mon père spirituel en politique car j’ai appris beaucoup à ses côtés durant toutes ces années. Je n’oublie pas non plus toute la liste Union communale car cette réussite est le résultat d’un véritable travail d’équipe ».

La tête de liste d’Ouverture citoyenne Hélécine, Hervé Maho a reconnu sa défaite et remercie ses colistiers. Avec 5 sièges, il obtient tout de même un siège de plus qu’avec sa précédente liste Vous. Quant à Renaud Carlot, seul sur sa liste Coquelicots Hélécinois, il n’obtient que 2,5%.

Incourt : Léon Walry, indétrônable bourgmestre

Le bourgmestre du Brabant wallon rempile pour un sixième mandat à Incourt. Sa liste EPI obtient 78,37% de votes, face à Ecolo, la seule force d’opposition. Avec 1376 voix, Léon Walry devance largement ses challengers Benoit Malevé (927) et Joseph Tordoir (883). Suite à l’augmentation du nombre d’habitants, le conseil communal comptera deux membres de plus, un pour la majorité (14 sièges) et un pour l’opposition Ecolo (4 sièges).

Ittre: Les coalitions vont faire la différence (RESULTATS COMPLETS)

On savait que cette élection serait tendue et serrée à Ittre et on n'a pas été déçu. Au final, c'est EPI, le parti emmené par Christian Fayt, qui termine à la première place avec 31,83% des votes. Les IC, emmenés par le bourgmestre sortant Ferdinand Jolly, obtient quant à lui 29,89%. Sur la troisième marche du podium, on retrouve PACTE et ses 20,87% alors que le MR ferme la marche avec 17,41%. A ce stade, impossible de dire qui sera le prochain bourgmestre d'Ittre étant donné que c'est le petit jeu des coalitions qui fera la différence. Aucun accord pré-électoral n'a été annoncé et il ne fait aucun doute que les téléphones vont sonner toute la nuit pour former une majorité confortable.

Jodoigne : Jean-Luc Meurice élu bourgmestre (Résultats complets)

Dès 17 h 30, six bureaux de vote sur sept étaient dépouillés. Sans grande surprise, c’est la liste de la majorité sortante, l’Union communale qui est en tête. La liste de Jean-Luc Meurice et Jean-Paul Wahl récolte 57,71 % des votes et 14 sièges. « Nous sommes heureux de cette nouvelle victoire et je serai, dès demain, de retour au travail pour les Jodoignois », a commenté Jean-Luc Meurice, Bourgmestre faisant fonction. « Ils nous réitèrent leur confiance malgré les événements difficiles que nous avons connus comme l’effondrement du hall Baudouin Ier et la faillite de l’entrepreneur en charge de la rénovation de l’Hôtel des Libertés », poursuit-il.

Si la majorité enregistre une légère baisse par rapport à 2012, c’est au profit d’Ecolo qui augmente son score de 7 % et affiche un score de 19,06 % des voix. « Je suis impressionné de ce résultat. Nous devrions avoir un siège ou deux supplémentaires au conseil communal et on voit qu’une alternance se dessine. Le basculement ne se fera pas encore cette fois, mais cela bouge », a réagi Sylain Bertrand de la locale Ecolo de Jodoigne.

Du côté de Jodoigne en Mouvement (J’M), on est un peu déçu du statu quo qui s’annonce (23,23 %) et 5 sièges : « Notre objectif était d’avoir un siège ou deux en plus, et là ce n’est pas vraiment le cas », précise la tête de liste Philippe Dalcq. Il félicite tout de même Ecolo pour sa progression qui permettra de renforcer l’opposition durant la prochaine législature.

Les Ecologistes se réjouissent également que trois nouveaux candidats dont deux jeunes occuperont les 4 sièges qui leur seraient réservés autour de la table du conseil communal. Au côté de Michael Segers, déjà conseiller lors de la précédente législature, on retrouverait Françoise Debeck, Clément Rey et Reine Djiyehoue

Le nombre de voix de préférences est désormais connu. Jean-Luc Meurice récolte 2487 voix de préférence (16%) et sera cette fois Bourgmestre en titre. « Je suis soulagé car être tête de liste après Louis Michel et Jean-Paul Wahl, c’est un poids à porter pour être un digne successeur », nous a-t-il confié.

Jean-Paul Wahl qui poussait la liste, préférant se concentrer sur ses fonctions à la Région wallonne, obtient 774 voix. Lors des dernières élections, les deux Bourgmestres de Jodoigne avaient obtenus exactement le même nombre de voix.

Au final : 14 sièges pour UC, 5 pour J’M et 4 pour Ecolo

La Hulpe : Christophe Dister rempile

Sans surprise, le bourgmestre actuel Christophe Dister (LB) gagne largement ces élections avec 59,38% et 13 sièges. Dans l'opposition, on retrouvera Ecolo (17,33% et 3 sièges), LC (14,63% et 2 sièges) et Défi (8,66% et 1 siège).

Lasne: Laurence Rotthier reste bourgmestre (RESULTATS COMPLETS)

Sans grande surprise, le MR emmené par Laurence Rotthier obtient une majorité absolue avec 63,53% des votes. C'est d'ailleurs la tête de liste et actuelle bourgmestre qui a obtenu le plus de voix avec 1.619 votes de préférence. Arrivent ensuite Ecolo avec 19,19%, Défi avec 9,92% et ALL 7,32%.

Mont-Saint-Guibert : Julien Breuer en passe de devenir bourgmestre (RESULTATS COMPLETS)

Bureaux dépouillés (3/3). En tête: MSG Co.Hé.Sion (47,48%) devant Ecolo (20,16%), MSG (13,10%), Tous Ensemble (10,81%) et LLC (8,44%). Avec 11 sièges, la liste MSG Co.Hé.Sion emmenée par Julien Breuer obtient la majorité. Ce dernier deviendra bourgmestre.

Nivelles : Ecolo bondirait de deux à six sièges en cité Aclote

Alors que sept bureaux sur treize sont dépouillés à Nivelles, le bond d’Ecolo semble une tendance très claire. Alors que les Verts de l’échevin Pascal Rigot disposaient depuis 2012 de deux sièges au conseil communal, ils passeraient à six sièges. La Liste du bourgmestre, selon ces résultats partiels, resterait à treize sièges et le cdH Ensemble gagnerait deux sièges en passant à quatre. Plus pour Nivelles, c’est-à-dire l’opposition socialiste, se tasserait par contre sérieusement en passant de onze à sept sièges.

Orp-Jauche : Hugues Ghenne reste bourgmestre

Après dépouillément des quatre bureaux de vote, la liste du bourgmestre Hugues Ghenne sortant remporte une large victoire avec 75,41 % des voix. L'Union Politique (PS-MR) obtient 15 sièges contre quatre contre la liste Pacte, réunissant tous les autres partis de l'opposition. Sans surprise, le bourgmestre sortant Hugues Ghenne se succède à lui-même. 2411 voix contre 1856 en 2012. Du côté du MR, alors qu'on disposait de six sièges en 2012, seuls quatre candidats sont dorénavant élus. En effet, trois des quatre candidats non élus de la liste UP sont... MR. La quatrième personne est la CDH Jenifer Clavareau. Du côté du MR, Philippe Lefèvre confirme qu'ils auront malgré tout une femme échevine et la présidence de la résidence Malevé, comme convenu lors des négociations. On devrait donc retrouver Sara Remy, 12e score comme échevine puisqu'elle est la seule des trois femmes MR qui passe. A noter la jolie percée de Maud Stordeur, petite-fille de feu Armand Bams, ancienne personnalité politique bien connue dans la commune, qui obtient le quatrième score! Sera-t-elle échevine au détriment de Christian Delvigne? La question reste posée. Précisons que la compagne de Armand Bams, Monique Govers, était échevine lors de la dernière législature et a fait campagne pour sa petite protégée.

Ottignies-LLN : L'alliance citoyenne reconduite, OLLN 2.0 perd des plumes

Les libéraux d'OLLN 2.0 sont les perdants de ce scrutin local. Par rapport à 2012, ils perdent trois sièges et en conservent 9. Le MR d'Ottignies n'est plus la première force politique de la commune. L'alliance citoyenne (Ecolo-Avenir-PS) est quant à elle reconduite. Dans le détail: OLLN 2.0 - MR : 25,2%, Ecolo 27,6%, PS+ 10,83%, Avenir 19,3%, Kayoux 7,6%, Locale 3,3% et Défi 3,7%.

Perwez : Antoine perd le maïorat (RESULTATS COMPLETS)

C'est désormais officiel: André Antoine ne sera plus bourgmestre de Perwez. Il vient d'être détrôné par Jordan Godfriaux dans un mouchoir de poche. En effet, Ensemble récolte 51,78% des votes contre 48,22 pour DRC+!

Ramillies : Mathy en futur bourgmestre ? Degrauwe ne renonce pas

Quel retournement de situation, jugé improbable par beaucoup ! Alors qu’on le pensait indéboulonnable, Danny Degrauwe vient de subir un sérieux revers… Avec 33% de voix en moins (1044 au lieu de 1570 en 2012), le bourgmestre voit sa liste perdre 3 sièges, passant de 11 à 8… Derrière, Jean-Jacques Mathy (733 voix) a mené REM dans une situation intéressante puisqu’ils obtiennent 5 sièges. Ecolo pour sa part en obtient 4 avec 457 voix de préférence pour Daniel Burnotte! Il s’agit donc d'une véritable révolution pour une commune où, jusqu’à présent les résultats des élections renforçaient systématiquement le bourgmestre Degrauwe… Ce lundi, REM et Ecolo, qui ont mené conjointement les réunions citoyennes pour élaborer leurs programmes respectifs, vont se rencontrer. En cas d’alliance, il s’agirait d’une petite majorité mais… celle-ci serait historique. A Ramillies, certains n’hésitent pas à dire que le MR a raté le coche en cautionnant l’éviction de Mathy alors que le reste du collège était MR. REM savourait en tout cas sa victoire, ce dimanche soir.

© dr

Rebecq: Dimitri Legasse reste bourgmestre

L'alliance de Dimitri Legasse avec Marino Marchetti n'a laissé aucune chance à leurs adversaires. En effet, la liste Union remporte 50,75% des suffrages et s'offre une majorité absolue avec 12 sièges sur 21. Derrière, on retrouve Objectif Citoyens de Sophie Keymolen et ses 24,27%. Le podium est complété par Ecolo (15,92%). Ensemble Créons l'Avenir obtient 9,06% des votes.

Rixensart : la liste NAP-MR reste première

Bureaux dépouillés (7/8). NAP-MR (44,25%), Ecolo (24,46%), SolidaRix (12,90%), Proximité (13,08%) et Défi (7,31%). La liste libérale emmenée par l'actuelle bourgmestre Patricia Lebon reste aux affaires communales six années supplémentaires, malgré un score en baisse par rapport à 2012. L'absence de l'ancien bourgmestre Jean Vanderbecken y est peut-être pour quelque chose...

Tubize: Le PS et le RC seraient au coude à coude

Si le dépouillement prend un peu de temps dans la cité du Betchard, la situation semble très tendue et serrée. Si certains échos annonçait une large avance pour la liste du bourgmestre, il semblerait que ce soit plus serré. Alors que trois bureaux ont été dépouillés, on retrouve 30,82% pour l'Equipe du Bourgmestre, 24,07% pour le RC, Ecolo 13,50%, le MR 13,27%, Défi 9,76%, PP 4,32%, Pirate 2% et Tubize Autrement 1,84%.

Villers-la-Ville : Le bourgmestre Emmanuel Burton rester en place

Ensemble pour Villers, la liste initiée par le chef de cabinet d’André Antoine Etienne Struyf et regroupant les quatre listes de la minorité, n’a pas réussi son pari: elle obtient 37,21 %, contre 60,34% pour le MR d’Emmanuel Burton. Le bourgmestre de Villers-la-Ville restera donc dans son siège pour les six années à venir, et sa liste progresse de 6,16%. Au niveau des scores personnels, le maïeur villersois engrange plus de 2.200 voix, contre 747 voix pour Etienne Struyf. Paradoxalement, le MR progresse mais perd un siège, en conservant tout de même 13 contre 8 pour l’opposition. Le PP, lui, ne siègera pas dans les six années à venir. « Malgré une campagne agressive, je vois surtout que nous bénéficions du travail de toute une équipe et de notre présence auprès de la population. Nous ne nous sommes pas découvert une passion pour Villers il y a quelques semaines », contre-attaque Emmanuel Burton en glissant que certains faits de campagne laisseront sans doute des traces.

Walhain : Wal-1 perd sa majorité absolue.

Avec 38,95% contre 45,14% en 2012, l'actuelle bourgmestre Laurence Smet (PS) est en perte de vitesse. Elle ne peut plus rêver de majorité absolue. Car en face, Avenir Communal (36,93%) et Ecolo (24,12%) ont fait mieux que prévu. Les deux partis seraient entrain de discuter pour peut-être former une majorité. A moins qu'Ecolo s'associe de nouveau avec Wal-1 pour repartir main dans la main jusqu'en 2024. Bref, tous les jeux sont ouverts et le sort de Laurence Smet est incertain...

Waterloo: le MR confirme sa majorité absolue (65%)

Après le dépouillement de 10 des 11 bureaux, le MR obtiendrait 24 postes contre 5 pour Ecolo, 1 pour MVW, 1 pour Défi et aucun pour le PS.

La majorité absolue du MR à Waterloo n'est donc pas remise en question et obtient à l'heure actuelle 65,64% des votes. Deuxième parti dans la cité du Lion, Ecolo grimpe pour décrocher cinq sièges avec 16,51% des votes. Suivent MVW (7,36%), Défi (6,48%) alors que le PS et ses 4,01% perdrait son siège de conseiller à Waterloo!

Au niveau des voix, c'est un large plebiscite pour Florence Reuter qui obtient, pour le moment, plus de 4.500 voix de préférence (9 bureaux sur 11). Juste derrière Florence Reuter, on retrouve Etienne Verdin et ses 1.780 voix alors que le podium est actuellement complété par Yves Vander Cruysen et ses 1781 voix.

Wavre : un seul bureau dépouillé

Durant ces élections communales, de nombreux yeux sont braqués sur la commune de Wavre, où la liste du bourgmestre se présentait sans un certain Charles Michel. Les partis d'opposition Ecolo, PS, CDH et Défi se sont alliés pour mettre fin à la majorité absolue du MR.

Et après un bureau de vote dépouillé sur 11, la Liste du bourgmestre, emmenée par Françoise Pigeolet, obtiendrait 43,26 % des voix. Elle devancerait Ecolo (22 %), le CDH (11 %), le PS (9%) et Défi (6,88 %).

En termes de sièges, la liste du bourgmestre pourrait conserver de justesse sa majorité absolue. Et serait peut-être contrainte de s'allier à un parti de l'actuelle opposition pour conforter cette majorité.