Brabant wallon Seconde sur la liste, Josiane Conrardy-Leyre se voit amputée de son nom d’épouse.

Elle n’est pas novice en la matière. Depuis 1988, Josiane Conrardy-Leyre s’est déjà présentée à cinq reprises à une élection et, à chaque fois, sous son nom composé, de jeune fille et de femme mariée. La Guibertine, cette fois, est sur les listes Défi en seconde position à la Région, pour le Brabant wallon.

Mais voilà, mauvaise surprise au moment de constater les bulletins de vote, le nom attribué à Josiane est dorénavant Leyre Josiane…

"Nous avons contacté les services concernés, explique Pascal Goergen, tête de liste . Mais leur réponse ne nous satisfait pas. Nous exigeons le P.-V. afin de voir où cela a coincé. À quoi cela sert-il d’avoir des procédures avec des documents à remplir, des cachets à obtenir, des contrôles des listes lors du dépôt à Nivelles, pour au final constater une telle erreur ?!"

Pascal Goergen ne décolère pas. "Il s’agit incontestablement d’un préjudice pour la candidate mais également pour la liste Défi ! Les explications données ne me conviennent pas. On nous dit que nous n’avions qu’à être présents à la dernière réunion, où des contestations pouvaient être rentrées. On est bien d’accord mais, à cette réunion, on y évoque les cas litigieux, on ne montre pas les bons à tirer des bulletins de vote !"

L’autre explication donnée ne calme pas Pascal Goergen : "Selon ce qui nous est expliqué, pour réaliser les bulletins, les numéros de registre national des candidats sont encodés pour que le nom soit exact… Mais à quoi servent alors les manuscrits rentrés et vérifiés ?"

D’autant qu’il arrive aussi que des surnoms soient acceptés sur certains bulletins !

Défi procède donc à un changement de ses supports pour que l’électeur soit informé des transformations et ne pense pas qu’il s’agisse d’une autre candidate…