Chaque membre de la famille de cinq enfants, âgés de 6 à 19 ans, prête main forte à l’opération.

La famille Yusufi, originaire d'Afghanistan, retient régulièrement l'attention des médias tant son parcours de régularisation est tumultueux. Arrivée en Belgique il y a cinq ans et installée à Grez-Doiceau, la famille de cinq enfants a déjà dû essuyer deux refus et attend actuellement l'issue du recours qu'elle a introduit.

Comité de soutien, marche médiatisée et pétitions... Depuis le début de ses démarches, la famille a été soutenue par une large franche de la population grézienne. Aujourd'hui, c'est la famille qui a décidé de se mobiliser pour une noble cause. Face à la crise sanitaire, elle a décidé de confectionner des masques pour les habitants de Grez-Doiceau.

© DR

Leur initiative s'inscrit dans l'opération lancée par plusieurs commerçants de Grez-Doiceau qui souhaitent créer des masques pour chaque habitant de la commune, laquelle compte près de 15 000 habitants. Sans que personne ne vienne leur en faire la demande, la famille Yusufi a alors transformé une pièce de son habitation en véritable atelier de couture où chaque membre de la famille, âgé de 6 à 19 ans prête main forte à l’opération, en coupant, pliant, repassant pour le bien de la population.

A l’heure actuelle, ils ont déjà créé plus de 1.200 masques et ils ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin. "On n’a pas d’objectif chiffré, on veut juste en faire le plus possible pour sortir le plus rapidement de cette crise", confie Hussein, l'aîné de la famille.

© DR