Les autorités communales discutent pour savoir de la suite donnée à cette arrivée...

Ce jeudi, nous vous annoncions le départ de Michel Lelièvre de Bruxelles suite à son agression devant son appartement d’Anderlecht. Alors qu’une enquête est ouverte pour coups et blessures volontaires et dégradations volontaires de biens mobiliers, on apprenait que l'ancien complice de Marc Dutroux avait fui la capitale pour le Brabant wallon, à La Hulpe plus précisément.

Le collège communal, réuni en urgence depuis jeudi matin, a pris ses contacts auprès des instances judiciaires compétentes et a publié un démenti dans le courant de l’après-midi. « Des contacts ont été pris, au fur et à mesure, avec les différents pouvoirs concernés. Monsieur le Procureur du Roi du Brabant wallon a informé le Collège dans le courant de l’après-midi que : « Monsieur Lelièvre ne résidait pas à La Hulpe ou sur une autre commune de la zone de police de La Mazerine."

Contacté, le procureur du roi brabançon indique avoir communiqué pour démentir l’information selon laquelle Michel Lelièvre se trouve actuellement sur le territoire de La Hulpe. "Mon but, c’est de sortir la population de cette psychose en essayant de savoir où il se trouve, rappelle Marc Rézette. Il y a quelque chose de malsain lorsque la population veut faire justice soi-même. Mon but, c’est de faire respecter un jugement. Et toutes ces personnes qui veulent s’en prendre à Lelièvre ne respectent as ce jugement."

On apprend par ailleurs à bonne source que Michel Lelièvre a bel et bien séjourné pendant deux jours à La Hulpe, mais qu’il vient de quitter la commune.