Brabant wallon

Le Grézien possédait deux armes, dont une n'était pas déclarée : une carabine calibre 22.


Dans la nuit de samedi à dimanche, une fête a tourné au vinaigre à Grez-Doiceau. Une fête un peu trop bruyante était donnée dans une habitation, ce qui n’était pas du goût du voisin. 

L’homme s’est déplacé pour demander diminuer le bruit et s’est fait éconduire par les propriétaires de l’habitation. Très fâché, le voisin est rentré de chez lui avant de revenir à la charge avec un… fusil à pompe. Il a tiré plusieurs coups en l’air, ce qui a effrayé les fêtards. Ceux-ci ont appelé les forces de l’ordre qui sont arrivées pour calmer la situation. 

L’auteur des coups de feu a été entendu et il s’est avéré qu’il possédait deux armes, dont une n’était pas déclarée. Le fusil à pompe et la carabine calibre 22 ont été saisies par les policiers, leur propriétaire n’a, lui, pas été interpellé.