De nombreuses associations organisatrices de stages pour les enfants ont exprimé leur désarroi suite à l’annonce des mesures du dernier Comité de concertation, qui impose notamment l’organisation de stages par bulles de dix (initialement prévues à douze enfants). Certaines associations ont déjà annoncé qu’elles ne pourront pas accueillir tous les enfants, faute de place et de personnel.

Mais du côté de Bierges, le Centre de formation sportive (CFS) s’est déjà adapté et se dit prêt à accueillir les enfants aux vacances de Pâques. “Dès que les protocoles sont sortis, on a pris contact avec centres sportifs et les écoles qui nous accueillent, en l’occurrence l’Athénée de Rixensart et d’Ottignies et le collège Notre-Dame de Basse-Wavre, explique Dimitri Francis, directeur du CFS. On a du personnel en suffisance et le fait qu’un moniteur encadre dix enfants plutôt que douze ne change pas la donne.

Le CFS, dont l’offre de stages va du football au stage aventure, en passant par la psychomotricité, a déjà enregistré plus de 3.200 inscriptions pour leurs stages dans le Brabant wallon, à Bruxelles et à Liège. “Avec l’interdiction des voyages non-essentiels, la demande est énorme, confirme Dimitri Francis. On enregistre plus de 30-35 % de demande en plus par rapport une année normale. Ça met du baume au cœur, après une année 2020 très compliquée.”