La ville de Genappe, cette année encore, s’est inscrite dans la dynamique « Été solidaire »: l’opération initiée par la Région wallonne permet aux collectivités locales d’engager des jeunes durant les grandes vacances, pour qu’ils engrangent une première expérience professionnelle et se rendent utiles à la communauté.

La Région wallonne a financé, dans la cité du Lothier, septante heures de salaire - deux semaines, donc - pour douze jeunes et la Ville a décidé d’aller plus loin en engageant deux personnes en plus. Un partenariat a été conclu avec la MJ Le Bug-1 pour assurer l’encadrement lors d’une de ces semaines.

La première équipe, début août, est venue en renfort des ouvriers communaux pour entretenir les cimetières à Genappe, à Ways et à Vieux-Genappe. Et comme le soleil a parfois tapé très fort durant cette période, ils ont alterné avec des activités en intérieur et notamment la rénovation de plusieurs classes à l’école de Baisy-Thy. Au programme de la deuxième équipe figurait aussi la rénovation du mobilier urbain dans le centre de Genappe.

De quoi conjuguer première expérience de travail et citoyenneté, avec une équipe choisie pour diversifier les milieux d’origine des participants.

« C’est ma première expérience de travail et j’ai appris pas mal de choses, même en travaillant dans les cimetières, sourit Rachel, 16 ans, de Vieux-Genappe. C’est vrai qu’il a fait très chaud mais l’ambiance dans le groupe était sympa. J’ai quand même préféré les travaux de peinture: mettre des protections, peindre les murs, s’occuper des finitions, les tâches étaient un peu plus diversifiées… »