Une interpellation au conseil de police concernant des groupes de jeunes sur la Grand-Place.

Lors du conseil de police de cette semaine, Laurie Semaille (MR) s’est demandé ce que pouvaient faire les hommes de la zone de police Nivelles-Genappe face à une bande de jeunes qui traînent régulièrement sur la Grand-Place de Nivelles, du côté des arrêts de bus.

"On remarque qu’ils sont de plus en plus nombreux. Plusieurs commerçants et même leur clientèle se sont déjà plaints des nuisances que cela engendre, a expliqué la conseillère nivelloise. Ils ne fument pas que des cigarettes et ils jouent parfois au ballon de part et d’autre de la rue, sachant que c’est un axe assez fréquenté par les voitures mais également par beaucoup d’écoliers…"

La situation n’est pas inconnue de la zone de police et le commissaire divisionnaire Pascal Neyman a indiqué que des contrôles avaient déjà été opérés, tant à l’extérieur que dans un établissement fréquenté par ces jeunes. Et clairement, au terme de ces vérifications, aucune infraction n’a été mise en évidence. À ce stade, la police n’a donc rien à reprocher aux intéressés.

Ce qui ne veut pas dire que tous sont irréprochables et les policiers savent que quelques membres de cette bande - mais il ne s’agit en rien d’une bande urbaine comme on peut en connaître dans certaines grandes villes - ont eu affaire à leurs collègues dans d’autres arrondissements.

"Un groupe qui se rassemble, ça peut être insécurisant mais il n’y a pas d’interdiction de rassemblement à Nivelles", constate le chef de zone.

L’endroit n’en reste pas moins un point d’attention pour la police locale, d’autant que les nouvelles caméras de la Ville permettent au besoin de surveiller en direct ce qui s’y passe.

Du côté de la police, on encourage donc les citoyens, s’ils constatent des faits qui peuvent effectivement constituer une infraction, à appeler directement le 101 pour solliciter une intervention. Se plaindre a posteriori sans donner l’alerte sur le moment n’a en revanche guère d’effet…