La ministre wallonne du Patrimoine, Valérie De Bue, a choisi l’abbaye de Villers pour présenter, vendredi, le programme des 32e journées du Patrimoine en Wallonie. Une édition qui à l’évidence, vu la crise sanitaire en cours, ne sera pas comme les autres. Ceux qui conservent d’année en année la brochure-programme pour garder des idées de balades, par exemple, ne la trouveront pas cette fois. Il n’y a pas de version papier et il faut donc se rendre sur le site www.journeesdupatrimoine.be pour faire son choix.

Autre grand changement: la plupart des visites et des activités prévues les 12 et 13 septembre prochain nécessitent une inscription préalable, afin de permettre aux organisateurs de gérer les flux de visiteurs - il s’agira de la première manifestation grand public organisée depuis six mois ! - et de garantir le respect des distances sociales.

Coup de bol, le thème choisi avant la crise sanitaire est « Patrimoine et nature, parcs, jardins, espaces verts et naturels ». De quoi garantir de belles découvertes en restant au grand air, notamment en Brabant wallon où parmi 25 propositions, on pourra visiter par exemple l’abbaye de Villers, le domaine régional Solvay de La Hulpe, le jardin de l’ancien château de la Motte à Bousval, un site néolithique à Chaumont-Gistoux, le parc Mandela à Wavre…