Brabant wallon

Laurence a versé un acompte pour louer une maison dans le sud de la France, l’annonceur n’est jamais venu lui porter le contrat.

On ne le dira jamais assez  : il faut se méfier des annonces sur Internet… surtout lorsqu’elles sont alléchantes. Peut-être que vous aussi, vous auriez succombé pour cette charmante maison de vacances deux chambres avec piscine à Sainte-Maxime, en Côte d’Azur, pour 750 euros la semaine… En tout cas, Laurence ne tombera plus dans le panneau.

Cette mère de famille originaire de Lasne y a pourtant cru. Après avoir vu l’annonce dans un groupe Facebook de bons plans à Braine-l’Alleud, celle-ci a contacté l’annonceur. “Il demandait 1.500 euros pour la première quinzaine de juillet, nous confie-t-elle. Il fallait lui donner 500 euros d’acompte. On devait lui donner en mains propres à Lasne mais mon mari n’a pas pu s’y rendre. On lui a demandé son numéro de compte et on a versé l’argent le 10 janvier.

L’annonceur promettait à Laurence, via le réseau social, de lui porter le contrat de location jusqu’à son domicile. Mais après quelques semaines d’attente, la Lasnoise a perdu patience. “Un mois plus tard, je lui ai ordonné de me remettre les 500 euros. Il m’a dit qu’il allait faire ça tout de suite… Sans nouvelles, je lui ai dit que j’allais porter plainte à la police. Sur place, on m’a dit qu’il avait un casier judiciaire pour des faits d’escroquerie, de fraudes à l’assurance, faux en écriture, etc. La police m’a confirmé que des poursuites judiciaires existent contre lui. Elle va se servir de son numéro de compte bancaire pour essayer de le retrouver. Car l’adresse qu’il m’a donnée à Lasne est évidemment une fausse”, poursuit Laurence.

Depuis, celle-ci voit encore ici et là des annonces de cet homme qui semble pouvoir agir en toute impunité. Des baffles, des trottinettes, des imprimantes et mêmes des vacances en Espagne… L’homme ose tout et “vend” de tout. Soyez vigilants.