REM/Ecolo sort un rapport d’expert accablant pour l’ancienne majorité !

La majorité en place REM/Ecolo a lancé une expertise immobilière de l’état du patrimoine communal. L’échevin de l’Urbanisme et des Finances Daniel Burnotte (Ecolo) est outré des résultats. " IC se vante de la bonne gestion passée et de la situation financière saine laissée… C’est vrai, la commune n’est pas endettée mais ce n’est qu’une façade ! "

Et lorsque l’échevin sort le dossier des huit logements d’insertion, le constat est affligeant… " Les travaux de rénovation se sont terminés en 2009. Dix ans plus tard, force est de constater que ce bâtiment est insalubre ! "

L’avis de l’expert est sans appel. " État lamentable, un bien en très mauvais état dû à l’humidité déjà présente avant les travaux… Il est particulièrement honteux et non professionnel d’avoir fait de ce bâtiment ce qu’il est. " Son avis démontre une absence d’entretien et de travaux nécessaires. L’expert relève aussi " plusieurs malfaçons ou défauts et conclut qu’il faut pratiquement tout revoir, mettant en avant la responsabilité de ceux qui ont géré ce chantier ". Dont coût pour les travaux : 500 000 euros !

Pour l’échevin, il n’est pas impossible que les autorités soient dans l’obligation de vendre et de devoir rembourser la subvention reçue de 139 000 euros !

Nicolas Berchem (IC, opposition) évoque des montants peu crédibles et refuse la responsabilité d’une mauvaise gestion. Il estime que la majorité tente une manœuvre. " Manifestement, la nouvelle majorité veut dépenser sans retenue et la vente des appartements est une façon de renflouer les caisses en supprimant des logements d’insertion utilisés au bénéfice des plus défavorisés."

Cette sortie offusque le bourgmestre Jean-Jacques Mathy. " Six des huit logements ne sont plus utilisés ! Et les deux derniers doivent quitter pour mars. Non seulement, il nous est désormais impossible d’aider les défavorisés avec ces logements, mais en outre, on se prive d’une rentrée d’argent. "