Le premier était poursuivi pour une tentative d'assassinat et une tentative de meurtre, et le second pour tentative de meurtre. Les faits remontent au 14 janvier 2019, lorsque Michaël V. est arrivé avec un couteau dans un café de Braine-l'Alleud pour frapper un rival. Kevin A. était intervenu pour le défendre.

Le jour des faits, Michaël V. a appris que sa compagne de l'époque n'était pas où elle lui disait être par téléphone, mais qu'elle était en compagnie d'un autre homme dans un café du centre de Braine-l'Alleud. Il était alors accompagné de Kevin A. Tous deux avaient bu et sortaient d'un autre café.

Arrivé dans l'établissement où se trouvait sa compagne. Michaël V. s'est dirigé vers son rival et lui a asséné un violent coup de poing, avant de tenter de le frapper avec un couteau. Des tiers sont intervenus, et le prévenu a tenté de porter des coups de couteau à une autre personne qui cherchait à la neutraliser. Kevin A., qui était arrivé muni d'un démonte-pneu, s'est servi de cette arme improvisée, et a tenté de frapper à la tête un intervenant pour défendre Michaël V.

Devant le tribunal correctionnel, les avocats de la défense avaient contesté l'intention homicide dans le chef des deux hommes. Le jugement rendu jeudi ne les a pas suivi sur ce point et la préméditation a été retenue pour l'attaque au couteau de Michael V. contre son rival.

Le tribunal a souligné l'extrême gravité des faits et la violence inadmissible déployée. Le sursis octroyé, partiel pour l'un et total pour l'autre, impose aux prévenus de ne plus consommer de l'alcool et des stupéfiants, et les oblige se prêter à un suivi psychologique régulier.