Le 24 février dernier, un client du Burger King s’est fait détrousser alors qu’il consommait dans le fast-food. Son portefeuille contenant 165 euros a disparu alors qu’il l’avait placé dans sa veste. Une fois l’alerte donnée, les responsables ont visionné les images de vidéosurveillance du restaurant, et ont vu clairement ce qui s’était passé. Deux hommes se sont installés à la table située derrière la victime. Un s’est placé dos à lui et a fouillé discrètement sa veste, tandis que l’autre avait une bonne vue sur les opérations et pouvait l’avertir en cas de souci. Une fois l’argent subtilisé, ils ont quitté l’établissement, sans rien commander.

Le 27 février, soit trois jours plus tard, les deux hommes ont tenté à nouveau le coup. Ils ont été reconnus par les employés, qui ont averti la police. Entre-temps, comme l’ont à nouveau montré les images captées par les caméras du fast-food, l’un d’eux avait fouillé discrètement - en vain cette fois - un autre client. On peut soupçonner le duo d’autres forfaits puisqu’au moment de leur interpellation, l’un avait plus de 1 000 euros sur lui, et l’autre 620 euros.

Abdelhamid, qui habite à Berchem, était en aveu pour le premier vol devant le tribunal correctionnel. Il a déjà dix antécédents. Huit mois de prison ont été requis à son encontre. Son complice, lui, nie tout et martèle qu’il n’était au courant de rien.

"Tout à fait invraisemblable !", a réagi le ministère public, sans s’opposer à une peine de travail pour celui qu’il considère comme le guetteur. Jugement le 2 octobre.