"Je suis vraiment en colère. Ça me met hors de moi, s’énerve Patricia Lebon, la bourgmestre. Les gens ne respectent plus rien. C’est vraiment immonde et du grand n’importe quoi. D’autant plus qu’on n’a pas été confrontés à ce phénomène uniquement dans un seul quartier, mais dans plusieurs endroits de la commune. Et autour du lac ou dans les bois, c’est pareil. Ça me dégoûte.”

La raison de la colère de la bourgmestre ? La récente collecte des encombrants ou plutôt les énormes abus de certains citoyens à l’occasion de cette collecte. Des abus qui ont transformé certains coins de la commune en vrais dépotoirs.

“Sur une journée, on a récolté l’équivalent d’une semaine de déchets. Après le passage des encombrants, nos ouvriers ont passé une journée entière pour trier et jeter ces déchets au bon endroit. C’est complètement fou alors que des bulles à verre, des sacs pmc, le recyparc et plein d’autres solutions pour trier et jeter ses déchets sont disponibles. Mais le je-m’en-foutisme règne, c’est triste.”

Du coup, pour éviter que de telles situations ne se reproduisent, la commune a tout d’abord choisi de publier un rappel concernant les encombrants avec ce qui y est admis et non admis. Rappel qui sera envoyé via courrier aux quartiers concernés.

Mais des mesures répressives et des sanctions vont suivre. “Des caméras vont être ajoutées dans certaines zones sensibles pour nous aider à retrouver les fautifs et éviter en même temps qu’ils ne recommencent, conclut la bourgmestre. Ensuite, en fouillant ces poubelles, on a déjà pu identifier 5 personnes qui vont recevoir une bonne sanction administrative. D’autres pourraient suivre car les poubelles recèlent bien souvent des informations sur leurs propriétaires.”