Brabant wallon

Une habitante de Waterloo avait été suivie après une visite chez un coiffeur à Bruxelles.

Le 24 janvier 2014, une dame de Waterloo s’est rendue à Bruxelles, parée de ses plus beaux bijoux, pour aller chez son coiffeur. Elle a été abordée par des personnes qui se trouvaient dans une Renault Megan pour une raison bizarre et sur le trajet du retour, elle se sentait suivie. La dame a eu le bon réflexe en alertant son fils, qui a lui-même averti la police.

Les agents sont intervenus et deux voitures, la Megan et une Volvo grise, pistaient effectivement le véhicule de la Waterlootoise. Une course poursuite s’est engagée, la Megan a pris le large mais la Volvo, après un slalom à 180 km/h dans la circulation, a pu être interceptée. David S., le conducteur, a été arrêté sur place tandis que d’autres occupants du véhicule ont pris la fuite.

L’enquête a montré que les deux voitures suspectes avaient été utilisées lors de deux agressions. Le 11 janvier 2014 à Wemmel, une dame qui sortait elle aussi de chez son coiffeur a été suivie pour mise par terre en arrivant chez elle: une bague de 75.000 euros lui a été arrachée, ainsi que son sac Delvaux. A Anvers, le 22 janvier,, une autre dame a été agressée et sa bague de grand prix lui a été volée avec violence. David S. a été reconnu par la victime.

Et son ADN a aussi été relevé sur un bout de ruban adhésif placé sur un capteur de garage, en 2012 à Izegem, pour permettre une agression du même genre.

Le tribunal correctionnel, vendredi, l’a condamné à deux ans de prison ferme.