Le 10 août dernier, une dame qui attendait le bus à proximité de la gare de Nivelles a eu la peur de sa vie. Un jeune homme qu’elle ne connaissait pas a sorti une arme de poing et a tiré dans sa direction, faisant exploser la vitre de l’abribus où elle se trouvait.

La police, appelée sur place, a rapidement localisé le suspect. Lors de son arrestation, il était encore porteur du pistolet à billes qu’il venait d’utiliser, et avait également sur lui un couteau de chasse doté d’une lame de 20 centimètres. Il avait manifestement bu de l’alcool.

Il a expliqué aux policiers qu’un peu plus tôt dans la journée, il avait croisé des gens en voiture, qui s’étaient portés à sa hauteur et l’avaient menacé et insulté. Stressé, il est retourné chez lui pour se saisir des deux armes, puis il est retourné sur le plateau de la gare où plusieurs témoins ont remarqué sa démarche nerveuse et le fait qu’il avait un pistolet à la ceinture.

D’après ce qu’il a déclaré après les faits, en voyant la dame qui l’avait dévisagé, il a cru reconnaitre l’occupante de la voiture croisée auparavant. Il a alors visé la vitre près d’elle, pour lui faire peur. Devant le tribunal correctionnel par contre, Florent T. a affirmé qu’il n’avait même pas vu qu’il y avait quelqu’un dans l’abribus.

Le tribunal n’y croit pas. Vu la gravité des faits et les antécédents du gaillard, il lui inflige une peine de deux ans d’emprisonnement ferme.