Il y a deux ans, la découverte d’une grande quantité de déchets de construction, dont certains contenaient des tôles d’amiante, avait scandalisé les Villersois. Le tout avait été abandonné dans un chemin de campagne et le coût du traitement de ces déchets dangereux avait été mis à charge de la collectivité. Soit une facture de… 16.000 euros.

Malheureusement, l’histoire se répète. A la fin de la semaine dernière, un nouveau dépot clandestin a été signalé dans un chemin bordant un petit bois, entre Sart-Dames-Avelines et les Quatre-Bras de Baisy-Thy. Les services communaux sont allés vérifier ce lundi et il s’agissait de déchets de toiture.

Pas un fond de remorque: les deux tas versés à quelques mètres l’un de l’autre représentent le contenu de deux camions ! Et une nouvelle fois, la présence de tôles d’amiante ne fait aucun doute.

« Une partie est sur un chemin, une autre sur une terrain privé, confirme le bourgmestre Emmanuel Burton. Nous allons déposer plainte et lorsqu’on procédera à l’évacuation, un tri minutieux sera fait pour tenter de retrouver un indice qui permettrait de remonter jusqu’à l’auteur. »

Pour l’instant, les autorités n’ont aucune piste mais un appel a été lancé sur les réseaux sociaux, au cas où certains auraient vu quelque chose de suspect sur place la semaine dernière.

« Certains nous ont dit qu’on avait remplacé un toit à tel ou tel endroit mais je ne suis pas sûr qu’il faille chercher dans la commune: cela peut venir de plus loin, indique le maïeur. En tout cas, je crains que cela nous coûte entre 35.000 et 40.000 euros… »