Le nombre de patients augmente davantage dans les unités de soins classiques que dans les soins intensifs en Brabant wallon. Comme l'indiquait le chef des urgences de la clinique Saint-Pierre cette semaine, cela permet aux soignants de s'occuper correctement des patients qui nécessitent davantage d'attention, en tout cas pour le moment.

Vendredi, 141 personnes se trouvaient dans les unités Covid des hôpitaux du Brabant wallon, c'est 9 de plus que la veille et 70 de plus que lors du pic de la première vague.

LIRE AUSSI : La base de Beauvechain prête à transférer des patients à bord du NH-90 pour désengorger les hôpitaux

Au plus fort de la vague du printemps, 19 personnes se trouvaient aux soins intensifs. Il y en a désormais 16 (une de moins que la veille). Sept personnes se trouvaient ce vendredi sous assistance respiratoire (autant que la veille).

On parle ici des chiffres concernant la clinique Saint-Pierre à Ottignies et l'hôpital de Nivelles, le Chirec de Braine-l'Alleud étant repris dans les statistiques de Bruxelles par l'institut Sciensano. Notons au passage que beaucoup de Brabançons wallons sont hospitalisés hors de la province.

Près de 700 nouveaux cas en 24 heures

Ces dernières 24 heures, 689 nouveaux cas ont été détectés, ce qui porte à 17.574 le nombre total de cas dans la province depuis le début de la pandémie. Ces chiffres ne concernent que les cas avérés après test et reprennent des personnes qui ne sont plus malades aujourd'hui.

Les communes qui comptent le plus de nouveaux cas sont celles de Braine-l'Alleud (+77), Nivelles (+59) et Tubize (+57). Ces chiffres à la hausse peuvent s'expliquer par le fait que l'on teste beaucoup plus que lors de la première vague. Environ 2.500 tests sont réalisés quotidiennement dans le Brabant wallon.

Du 21 au 27 octobre (dernière semaine de données consolidées), le taux de positivité était de 34,8 %. C'est moins qu'à Bruxelles et dans les autres provinces wallonnes, à l'exception du Luxembourg. Jeudi, ce taux atteignait 35,8 % (dernier chiffre disponible). Ce taux élevé peut s'expliquer par le fait que l'on ne teste désormais que les personnes symptomatiques.

À la surprise de l'infectiologue, Yves van Laethem, Lasne est la commune où le coronavirus est le plus présent avec 545 cas avérés pour 10.000 habitants. Elle est suivie de La Hulpe (502) et Rixensart (497). Ces chiffres se basent sur le nombre de cas détectés depuis le début de la crise et reprennent donc des personnes qui ne sont plus malades aujourd'hui.



© IPM