Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a examiné lundi un dossier à charge de H.S. et A.M., deux jeunes habitants de Molenbeek comparaissant pour avoir participé à une série de braquages violents, commis en Région bruxelloise et en Brabant wallon en décembre 2016 et janvier 2017.

Cinq commerces ont été attaqués par plusieurs auteurs - deux suspects étaient mineurs d'âge - utilisant une Jeep volée et n'hésitant pas à brutaliser les employés pour se faire remettre de l'argent. Deux peines de six ans de prison ont été requises. Les prévenus avaient 18 et 19 ans à l'époque lorsque la bande dont ils faisaient partie a attaqué une station service Lukoil à Wavre, un Proxy Delhaize à Woluwé, un Tom & Co à Drogenbos, un magasin de proximité à Rixensart et un AD Delhaize à Wemmel. Les auteurs arrivaient toujours à bord d'une Jeep volée à Woluwé, et menaçaient les employés avec une arme de poing chromée. Ils n'hésitaient pas à menacer les victimes, mais aussi à les frapper - un étudiant qui travaillait à la caisse dans le magasin de Rixensart a reçu plusieurs coups de crosse - pour qu'ils obtempèrent. Ces employés étaient aussi attachés avec des rubans adhésifs, et trainés au sol sans ménagement.

H.S. est en aveu d'une partie des faits mais nie le braquage de Drogenbos, pour lequel les enquêteurs ne disposent pas d'images prises par des caméras de surveillance susceptibles de le confondre. A.M., lui, affirme avoir travaillé pour la bande en faisant des repérages préalables. Le ministère public, de son côté, estime disposer d'assez d'éléments pour prouver que les deux jeunes prévenus ont commis l'ensemble des braquages. Deux peines de six ans de prison ferme ont été requises à leur encontre lundi.

Le tribunal rendra son jugement le 13 janvier.