Déjà blessée, la victime a sauté de la fenêtre du deuxième étage pour tenter de sauver sa peau.

Le 1er février 2017, une infirmière travaillant à la clinique de Tubize a vu un homme tomber par la fenêtre d’un appartement, juste en face de l’hôpital. Il a rebondi contre l’appui de fenêtre du premier, avant de s’écraser au sol. Elle a accouru sur place. Le blessé était conscient et avait une plaie qui saignait très fort dans le bas du dos. Une plaie qui n’avait visiblement rien à voir avec la chute, mais il fallait réagir très vite et l’infirmière a accompagné l’homme jusqu’aux urgences.

La police est arrivée quelques minutes plus tard. Deux hommes d’origine africaine discutaient sur le trottoir et l’appartement depuis lequel le blessé était tombé était vide. Les agents sont allés voir aux urgences et ont recueilli la version de la victime.

Qui a expliqué qu’elle était allée rechercher le chargeur de son GSM dans l’appartement d’une connaissance. Il y avait sur place deux Africains, qui l’ont laissé entrer, puis l’ont menacé. Il a reçu un coup de couteau et était coincé à l’intérieur. Ses agresseurs lui ont laissé le choix : sauter par la fenêtre ou prendre un deuxième coup de couteau…

Les policiers sont retournés sur place, la description donnée par la victime correspondant aux deux hommes aperçus sur place. Ces derniers avaient quitté les lieux mais ont été interceptés en ville.

L’un a expliqué qu’il y avait eu une dispute avec la victime, jugée responsable de la tentative de suicide de son petit frère. L’autre a indiqué que c’était la victime qui avait pris un couteau, qu’il l’avait désarmée et que tous deux étaient tombés dans l’appartement. Malheureusement, le blessé est tombé sur le couteau…

Deux peines de quatre ans de prison ont été requises devant le tribunal correctionnel, qui rendra son jugement le 22 novembre.