Depuis pas mal de temps, la province du Brabant wallon collabore avec la Ligue handisport francophone, estimant que l’accès au sport fait partie intégrante de la qualité de vie à laquelle chacun a le droit d’accéder. Un conseil "27+1", réunissant le collège provincial et les représentants des communes, avait été organisé l’an dernier pour informer et sensibiliser les échevins des sports à la thématique.

Et sur le terrain, quelques clubs sont en train de développer des sections handisport, mais le coût du matériel constitue un frein important. C’est pourquoi la Ligue handisport francophone (LHF) a développé un service de prêt spécifique. Le matériel en question est stocké dans le dépôt de l’Adeps à Villers-le-Bouillet et les clubs affiliés peuvent emprunter des éléments pour organiser un événement d’un ou deux jours, pour des stages d’une semaine, ou même pour des durées plus longues (jusqu’à trois fois six mois) pour accompagner de nouveaux sportifs.

"C’est vrai que pouvoir essayer le matériel, tester pour savoir si on veut continuer dans un sport, c’est très important, explique le tennisman en chaise, Joachim Gérard. Quand on est jeune, les chaises, c’est comme les chaussures: il faut changer au moins tous les deux ans et à ce moment là, on doit casser sa tirelire. Cela coûte très cher si on veut progresser. La solution de la location, qui permet de proposer le handisport à davantage de gens, c’est très intéressant."

La Province du Brabant wallon l’a bien compris et a annoncé mercredi qu’elle avait acquis pour plus de 40.000 euros de matériel: 10 chaises multisports pour adultes et 5 pour enfants, des ballons de cécifoot, des ballons et des goals démontables de goalball, des chaises d’athlétisme pour enfants et adultes, des rampes et des sets de boccia…

Via une convention conclue jusqu’en 2025 et qui est renouvelable, le matériel acheté par la Province sera mis à disposition de la LHF, qui augmentera ainsi son stock à Villers-le-Bouillet, et le mettra en priorité en location pour les clubs affiliés du Brabant wallon qui souhaitent développer handisport en leur sein.