Brabant wallon Des médecins peuvent vous prescrire des séances de sport pour 40 euros

En sortant de chez le médecin, vous avez l’habitude de ressortir avec une ordonnance. Direction ensuite la pharmacie pour recevoir vos médicaments. Et si on changeait les règles, en allant plutôt dans un centre sportif pour diminuer vos symptômes ? C’est le principe du sport sur ordonnance.

"L’idée est venue lors d’une conférence avec l’adjoint au maire de la ville de Strasbourg, en France, raconte l’échevin des Sports Benoît Jacob (Avenir). Les médecins ont tout de suite été favorables à ce système (lire ci-contre). Il restait à trouver un financement comme des subsides auprès de la Ville, la Province et la Région wallonne mais aussi grâce aux bénéfices du dernier jogging de la Ville."

Comme une prescription classique, "le médecin propose une activité physique à des patients ayant des besoins spécifiques qui les empêchent de pratiquer un sport dans des conditions ordinaires", explique Benoît Massart, coordinateur du projet pour l’UCL. Soit une sorte de remise à niveau avant d’entamer une activité physique régulière. "Les patients souffrent souvent d’obésité, de diabète, d’hypertension artérielle, de maladies cardiovasculaires ou de cancer du colon ou du sein", poursuit-il.

La prescription encourage le patient à réaliser, dans un premier temps, du sport pendant trois mois, encadré par des professionnels. "Certains médecins nous demandent de faire du sport, bon pour la santé. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire. Des patients n’ont pas envie ou même peur d’aller s’inscrire dans un club. Ce dispositif est un tremplin, un coup de pouce", enchaîne Benoît Jacob.

De son côté, votre médecin traitant recevra votre bilan et un suivi de la prise en charge.

La Ville d’Ottignies-LLN est la première en Brabant wallon à lancer ce dispositif pour un budget de 6 500 euros. Une quinzaine de personnes se sont déjà inscrites.