Brabant wallon

Le programme du parti est encore en cours d'élaboration

Ecolo Brabant wallon a présenté mercredi à Court-Saint-Etienne ses têtes de liste pour les élections provinciales d'octobre 2018. Pour le district de Wavre, c'est Véronique de Brouwer, une habitante de Perwez, qui emmenera les Verts tandis que pour le district de Nivelles, le nivellois Thierry Meunier a été désigné. Ecolo planche encore sur son programme en Brabant wallon, via des groupes de travail et la participation des membres du parti.

Les Verts ne font pas non plus mystère de leur volonté de supprimer le niveau de pouvoir provincial, pour qu'une part des moyens soient transférés aux communes. En ce qui concerne le district de Wavre, sur proposition d'un comité de liste, la perwézienne Véronique de Brouwer a été désignée à la première place. Elle sera suivie sur la liste par Bernard Gastamans (Ottignies Louvain-la-Neuve), Hélène Morciaux (Ramillies), Basil Gomes (Ottignies Louvain-la-Neuve), Siska Gaeremyn (Beauvechain) et Sylvain Bertrand (Jodoigne). Pour le district de Nivelles, Lise Jamar (Tubize) prendra la deuxième place derrière Thierry Meunier (Nivelles). Suivront Bernard Monnier (Nivelles) et Sabine Buxin (Braine-l'Alleud).

L'élaboration du programme, qui mettra à contribution les membres d'Ecolo, vise à faire du Brabant wallon un "laboratoire des bonnes pratiques, un territoire ancré dans l'écologie et le progrès" avec des enjeux forts comme l'urbanisation, de l'accès au logement ou la mobilité.

Ecolo Brabant wallon ne fait pas mystère de son souhait de supprimer le niveau de pouvoir provincial. "Nous sommes aussi tout à fait conscients que certaines politiques provinciales apportent une réelle plus-value pour la collectivité et nous les soutenons. Nous souhaitons le maintien des aides aux associations existantes utiles à l'intérêt public (services aux personnes, sports, culture...) tout en étant attentif à la bonne utilisation de ces moyens. A côté de l'orientation des moyens vers des politiques utiles à la collectivité, nous voulons examiner la possibilité qu'une part des moyens puissent être transférés aux communes", indiquent les Verts brabançons.