On l’a déjà évoqué dans ces colonnes, la part de la Province dans le financement de la zone de secours va augmenter, dès cette année, afin de soulager les finances communales. La Province du Brabant wallon doit donc se préparer à absorber un choc important, estimé à 6,5 millions d’euros en 2021. En 2024, elle devrait débourser quelque 17 millions d’euros, d’après les estimations de l’ex-président du collège provincial Mathieu Michel. Ces efforts financiers, associés au départ précipité de ce dernier, provoquent pas mal d’inquiétude auprès du personnel de la Province. Certains craignent pour leur place.

Le nouveau président du collège provincial, Tanguy Stuckens, tient à rassurer : "Cet effort financier va avoir un impact sur une série de fonctionnements de la Province. Il n’y aura pas de licenciements mais il n’empêche que toute l’administration doit se mobiliser pour qu’on ait encore la capacité d’agir sur les enjeux du Brabant wallon. Il va falloir redéployer l’institution de manière optimale malgré les enjeux financiers auxquels on va devoir faire face. Il faudra repenser le sens qu’on donne à l’institution provinciale auprès de nos agents."