À l'instar des nuits précédentes où elle avait verbalisé jusqu'à douze étudiants dans un kot, la police d’Ottignies-Louvain-la-Neuve a passé la nuit de mercredi à jeudi à rédiger des PV pour tapages nocturnes et rassemblements interdits dans des kots de la cité estudiantine. Trois étudiants ont été verbalisés dans un kot de la rue de la Neuville, à 22h45 ; quatre autres à la rue René Magritte vers 00h30 ; quatre au passage des Coulonneux, vers 1 heure ; deux à la rue du Castigna, à 1h14 ; trois à l'avenue du Ciseau, à 2h20. 

Mais le record est détenu par un immeuble de sept étages de l’impasse de Picardie dans lequel les policiers sont intervenus à deux reprises, peu après minuit et à 2 heures, pour un total de dix-neuf PV. La police ottintoise a donc dressé 35 procès-verbaux rien que durant la nuit de mercredi à jeudi.

Les PV pour tapage sont transmis au fonctionnaire sanctionnateur de la ville qui détermine ensuite l’amende administrative qui va de 60 à 350 euros, en cas de récidive.