Fin 2012, l’égouttage sera pratiquement achevé sur tout le territoire brainois

BRAINE-L’ALLEUD Les travaux qui ont éventré le parc Bourdon s’achèvent : le collecteur est dans la terre, il reste à finaliser les aménagements et refaire certaines voiries.

Mais dans la foulée, c’est un autre chantier d’égouttage qui est entamé : le lot IV du collecteur du Hain concerne cette fois les environs de Lillois, particulièrement la rue Bertinchamps et la rue Gaston Dubois dans le tronçon qui mène vers l’avenue Grand-Peine.

Pas un petit chantier puisque là-bas, l’Intercommunale du Brabant wallon pose un collecteur le long du Hain – qui est tout près de sa source à cet endroit – sur 1,7 km. Il faut aussi poser un collecteur sur un peu plus de 200 mètres le long du Badeau, poser par forage une conduite de refoulement du côté, et mettre en service une station de pompage pour remonter les eaux. Soit un investissement d’environ 4 millions d’euros. La commune, elle, doit poser un nouvel égout dans la rue Dubois.

Il y a du boulot et l’entrepreneur a prévu 300 jours calendrier pour arriver au bout de ce chantier. Du côté du collège communal, on affirme que ce sera terminé et opérationnel au plus tard le 31 décembre 2012. Et avec ce lot 4, quand il sera achevé, pratiquement tout (lire ci-contre) le territoire communal sera épuré !

“Évidemment, ça ne s’est pas fait en un claquement de doigts : cela fait plus de vingt ans que la commune travaille à l’égouttage, précise le bourgmestre Vincent Scourneau. Nous avions prévu huit phases et la dernière coïncidera avec la mise en service de la grande station d’épuration de Braine-le-Château, qui doit être inaugurée dans le courant de cette année. À ce moment-là, il n’y aura plus d’eaux usées qui se déverseront dans le Hain.

Ce véritable égout à ciel ouvert va-t-il redevenir une vraie rivière ? La commune y croit et si Vincent Scourneau ne rêve pas encore de jolis gobages de truites à la tombée du jour dans le bas de Braine, il a déjà commandé des travaux pour reprofiler le cours d’eau, afin de le mettre en valeur et de permettre des balades sur les berges.



© La Dernière Heure 2012