Des tirs et une évacuation en hélico au sein du collège Sainte-Gertrude

Les manoeuvres militaires se poursuivent en terre aclote ce jeudi, avec une phase particulièrement impressionnante puisqu’elle s’est déroulée au sein du collège Sainte-Gertrude. Des militaires ont eu l’ordre d’entrer dans les caves de l’établissement scolaire, afin de libérer deux (faux) otages qui étaient aux mains des ennemis.


La clé du succès était la rapidité et il n’a effectivement fallu que quelques minutes à une centaine de soldats pour se mettre en place, entrer dans le bâtiment en ouvrant le feu puis ressortir avec deux otages sains et saufs.


Ces deux civils, campés par deux enseignants du collège, ont ensuite été escortés au pas de course jusque sur le terrain de football où un Agusta s’était posé durant l’opération.


Le tout s’est passé sous les yeux des élèves de l’école secondaire, placés à l’écart pour assister au décollage de l’hélicoptère au sein de l’école. Ceux des classes primaires, eux, avaient vu leur récréation décalée pour se trouver à l’intérieur et en sécurité lors de cet exercice. C’est que, même avec les avertissements d’usage, certains plus jeunes enfants risquaient de prendre peur et il a donc été décidé qu’ils n’assisteraient pas à ces scènes avec des hommes armés ouvrant le feu au sein de l’établissement.


Dans le même temps, une cache d’armes ennemie a été neutralisée par les militaires à l’institut de l’Enfant Jesus. Les otages étaient à présent tous évacués, les soldats belges, néerlandais et britanniques seront exfiltrés la nuit prochaine. On les voyait partout depuis mardi matin, ils auront complètement disparu demain matin.