Nous l’avons évoqué précédemment dans ces colonnes, le dossier de l’extension du parc d’affaires Les portes de l’Europe (Nivelles Nord) est en train d’avancer. La concrétisation n’est pas pour tout de suite puisqu’on en est seulement au dossier de base pour modifier le plan de secteur et affecter un peu plus de 31 hectares de zone agricole en zone d’activités économiques mixte.

Mais depuis jeudi matin et jusqu’à vendredi à 17 h, le site internet de l’intercommunale inBW (www.inbw.be) propose une vidéo détaillant le projet. Il s’agit en réalité d’organiser en "virtuel" la réunion d’information publique qui précédera l’étude d’incidences, et les citoyens ont quinze jours pour faire parvenir leurs remarques et observations à la Ville.

En début de séquence, le bourgmestre Pierre Huart a précisé que Nivelles soutenait le projet, qui doit permettre de rapprocher l’emploi de l’habitat, et ainsi contribuer à apaiser les soucis de mobilité.

La vidéo mise en ligne indique que la zone agricole concernée ne contient pas de bâtiment, et peu de haies ou d’arbres. L’accès à la future extension se fera via le parc d’affaires existant. Et de l’autre côté, le périmètre est délimité par le chemin du Laid Patard. En concertation avec la Ville, inBW a décidé de ne pas aller au-delà, et ce chemin vicinal sera maintenu.

S’agissant de "prendre" des parcelles agricoles, des compensations sont obligatoires : elles sont envisagées - mais c’est le gouvernement wallon qui décidera - du côté de la ZACC de Baulers, de la zone à orchidées autour du bassin d’orage à Nivelles Nord, des décanteurs de la Sucrerie de Genappe, d’une zone à aléas d’inondation élevés à Tubize, et aux anciennes papeteries d’Ittre.

InBW précise aussi que l’extension, si elle se concrétise, ne pourra pas accueillir de commerces de détail, pas non plus de grande distribution, et les activités logistiques seront également exclues.