Les 3 900 signatures de la pétition n’ont pas suffi.

Les Yusufi, c’est une famille afghane installée à Grez-Doiceau depuis quatre années à présent et qui, depuis un peu plus d’un an, est priée de quitter le territoire.

Avec trois des cinq enfants scolarisés dans le village, les réactions ne se sont pas fait attendre. Comité de soutien, marche médiatisée, des personnalités qui signent la pétition, tout est fait pour obtenir l’arrêt des procédures. Ce sont ni plus ni moins que 3 900 signatures qui ont été recensées en vue de les soutenir. Un appel au don a également été lancé, récoltant 8 000 euros, mais hélas, les dernières nouvelles ne sont pas bonnes. Le comité de soutien des Yusufi confirme qu’il convient d’introduire une nouvelle fois une demande d’asile. "La deuxième demande de régularisation 9 bis a été rejetée pour des raisons juste incroyables ! C’est de la mauvaise foi, il faut prouver que les enfants ne pourront pas suivre la scolarité entamée ici en Afghanistan, alors que c’est prouvé dans plein de rapports d’ONG !"

Pour récolter les fonds nécessaires pour payer les avocats et les procédures mais aussi assurer les besoins au quotidien de la famille, le comité de soutien cherche de nouveaux fonds, par don ou alors en participant à une soirée spécialement prévue pour soutenir les Yusufi : "Sol sol solidarité avec les Yusufi", le 7 mars prochain à l’école Saint-Joseph aux champs de Grez-Doiceau, dès 19 heures, avec un repas couscous (ou lasagnes pour les enfants) suivi d’une soirée animée, tout cela en présence de la famille.

Les dons peuvent être réalisés via le site : www.famille-yusufi.be/fr et pour le souper, www.billetweb.fr/famille-yusufi.