À 24 ans, Fanny Coisman, la fille de Luc Coisman, décédé du coronavirus le 15 février dernier, et ancien échevin, le remplace depuis ce mardi soir au conseil communal de Grez-Doiceau. Candidate MR et élue en 2018 lors des dernières élections communales dans l’opposition, celle-ci a dû laisser sa place à son père étant donné que deux personnes de la même famille au premier degré ne peuvent siéger ensemble. De plus, selon l’ordre d’ancienneté, Luc Coisman était logiquement élu au vu de son implication en politique depuis 2006.

Le moment était symbolique ce mardi soir : elle a prêté serment en tant que conseillère communale. “Ce soir je prends la place de mon père car je suis la suivante sur la liste mais j’aurais aimé ne pas entrer au conseil communal en ces circonstances”, confie-t-elle. Un hommage a également été rendu à Luc Coisman lors du conseil.

Cette jeune institutrice primaire à l’école Saint Jean-Baptiste, à Huppaye, est curieuse depuis toujours du monde politique. Elle fait partie depuis 2018 du conseil du CPAS et elle continuera d’y siéger. “J’aime beaucoup travailler au CPAS, tant pour le côté social qu’au niveau de tout ce qui touche à l’humain”, explique Fanny Coisman. Elle est également engagée pour la jeunesse et souhaite soutenir et donner un élan nouveau à la politique de Grez-Doiceau avec les jeunes de sa liste.