Après le vote intervenu en faveur de la reprise du travail chez Logistics Nivelles mercredi matin, une assemblée a également été organisée chez Supertransport, le transporteur qui assure l'acheminement des marchandises depuis les entrepôts de Logistics Nivelles vers les magasins Carrefour. La reprise du travail a été votée par environ 95 % des travailleurs, mais celle-ci sera soumise à des conditions que les syndicats ont fait parvenir à la direction de l'entreprise de transport. Les représentants des travailleurs n'ont pas souhaité communiquer sur les détails de ces conditions à ce stade: elles ont été soumises à la direction et un conseil d'entreprise est convoqué jeudi à 10 h pour en discuter. Une nouvelle assemblée du personnel est prévue dans la foulée, pour rendre compte de la position de Supertransport.

"Il y a en tout cas une condition sans laquelle ce n'est pas la peine d'aller plus loin dans les discussions: le travail doit commencer à Nivelles et se terminer à Nivelles", indique le permanent CSC Transcom Philippe Lescot.

Supertransport est basé sur le même site que Logistics Nivelles et a pour unique client le groupe Carrefour. Durant les prochains jours, même si le travail reprend chez Logistics Nivelles, il ne devrait pas y avoir grand-chose à transporter vers les magasins: l'entreprise étant en grève depuis une semaine, les entrepôts devront d'abord être nettoyés et remis en ordre, et les marchandises périmées évacuées. Ce travail devrait prendre plusieurs jours, d'après les représentants des travailleurs.